Jeunes : « Lost in transition »

En travaillant sur ce dossier « Être jeune en 2018 », nous nous sommes tout à coup interrogés sur les parcours des jeunes autour de nous, les copains des uns, les enfants des autres. Voici quelques-uns des petits récits écrits dans la foulée de cette interrogation. Deux choses sont certaines. 1) Les parcours ne sont plus linéaires, organisés par des séquences prévisibles études/entrée dans la vie active/professionnalisation. 2) Donner aux jeunes au travers des « petits boulots » (d'étudiants ou non) une vision aussi indigne du travail est une horreur...

Le big bang de la formation vu d’Europe

Les annonces de Muriel Pénicaud concernant la réforme de la formation professionnelle continue (FPC) ont eu un grand retentissement. De fait, la transformation du Compte personnel de formation (CPF) en un compte en euros plutôt qu'en heures, la collecte des fonds de la FPC par les URSSAF, la transformation des OPCA en Opérateurs de compétences avec des missions mieux ciblées auprès des PME/TPE, la création d'une agence nationale France Compétences notamment chargée de l'assurance qualité et enfin le renforcement des organismes d'orientation/conseil en évolution professionnelle sont des changements considérables. Et il semble intéressant de les confronter aux réformes entreprises dans d'autres pays européens.

Les blocs de compétences : une innovation pour faciliter les parcours

A l'heure d'une nouvelle réforme de la formation professionnelle dans la perspective d'une « flexisécurité » à la française, l'étude de l'Association française pour le développement de l'enseignement technique (AFDET) apporte des éclairages précieux. En partant de l'introduction des blocs de compétences, elle se penche sur les réponses apportées par les certificateurs et interroge la diversité des ingénieries mises en œuvre. Françoise Amat, Vice-présidente de l'AFDET et ancienne Secrétaire générale du Conseil national de la formation professionnelle tout au long de la vie (CNLPTLV, devenu CNEFOP) livre pour Metis les grandes lignes de ce travail.

Un Chemin de tables

J'espère que de nombreux lecteurs de Metis ont plaisir et intérêt à lire les « petits livres » de la collection « Raconter la vie » que nous avons souvent évoquée. Un Chemin de tables, écrit par la romancière Maylis de Kerangal, témoigne de l'importance - comme souvent pour parler du travail - de l'attachement aux parcours. Ici, c'est celui de Mauro, hésitant entre de bonnes études d'économie et sa passion pour la cuisine. Et enchainant des expériences hautes en contrastes.

Les FONGECIF : quand les adultes aussi ont besoin d’aide pour se reorienter

L'époque où l'on passait la totalité de sa vie professionnelle dans une même entreprise, avec un même métier, est révolue. Aujourd'hui, la question de la réorientation des adultes devient donc centrale. Et les interrogations sont nombreuses : comment s'y prendre, à qui s'adresser, quelles compétences valoriser, etc. ? Les FONGECIF - acteurs centraux de l'accompagnement des adultes voulant donner une autre voie à leur vie professionnelle - peuvent apporter un début de réponse. Metis a rencontré Christelle Chaudron pour nous en dire plus