Les petits boulots en Allemagne : quel rôle jouent-ils ?

Nicola Düll (membre du Comité de rédaction de Metis), Tim Vetter et Lara Dunst (Economix Research & Consulting, Munich) ont eu récemment l'occasion de faire un bilan quantitatif et qualitatif des « mini jobs » en Allemagne. En voici un résumé :

Europe : entre chômeurs longue durée et « inactifs longue durée »

A la suite de ses travaux sur l'emploi en Europe, Nicola Düll - Economix Research & Consultingà Munich - nous propose de comparer l'ampleur du chômage longue durée selon les pays européens, mais aussi de prendre conscience de l'importance de la sous-activité « de longue durée »

Par |2019-06-17T17:23:17+02:005 décembre 2016|Mots-clés : , , , , , , , |

Réfugiés en Allemagne : quelles perspectives de formation et de travail ?

Le nombre de demandeurs d'asile est passé d'environ 50.000 en 2011 à 450.000 en 2015. Il y avait cette même année 1,1 million de réfugiés à avoir traversé la frontière allemande, mais comme les procédures d'enregistrement sont longues, moins de la moitié d'entre eux ont pu poser leur demande d'asile. Le nombre de nouveaux demandeurs va rester élevé en 2016, indépendamment de la discussion actuelle autour de possibles restrictions à l'immigration. Quand et comment pourront-ils travailler ?

Compter les migrants en Allemagne

En Allemagne, on compte en fonction de la nationalité d'origine, mais aussi les « personnes issues de l'immigration », à la fois dans les registres des municipalités et dans les statistiques fédérales. Ceci de manière tellement large qu'il devient difficile de s'en servir pour penser des politiques spécifiques. Nicola Düll , économiste associée du Cabinet Economix à Munich, fait le point sur le sujet.  

Par |2018-12-17T10:17:03+02:0024 août 2015|Mots-clés : , , , , , |