2019, année européenne

Avec la rentrée, on se projette toujours un peu dans ce calendrier bis à caractère scolaire : « l'année 2018-19 ». L'actualité de l'été : difficultés des pays européens à trouver des solutions pour les bateaux de migrants, rencontre au sommet des populistes Orban et Salvini, feuilleton du Brexit mou ou dur, avec ou sans accord, nous rapproche des élections européennes du printemps 2019.

L’Europe, une puissance comme une autre ?

Pas facile de parler d'Europe en ce moment. À l'image de ce qui se passe ailleurs dans le monde, chaque jour apporte son lot de bonnes ou mauvaises nouvelles. L'Europe est juste une partie du monde, réputée prospère : nombreux sont ceux qui veulent y venir bien que ce soit une petite proportion des 250 millions de personnes qui migrent d'un pays à l'autre. L'Italie sombre dans le populisme médiatique dont la voie avait été tracée par Berlusconi, tandis que l'Espagne se débarrasse d'un coup de muleta du psychorigide Rajoy. L'Italie se ferme spectaculairement aux réfugiés et aux ONG, et l'Espagne s'ouvre à nouveau.

Human flow de Ai Weiwei

Human flow, le film de Ai Weiwei sur les migrants, montre deux réalités le plus souvent absentes de nos débats en France et en Europe. Tourné dans 23 pays, dont certains accueillent plusieurs millions de réfugiés depuis des décennies, nous ne pourrons plus penser que nous accueillons toute la misère du monde tant notre part est infime. Tourné dans une quarantaine de « camps », administrés par le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) ou camps « sauvages », le documentaire donne la parole aux réfugiés, il filme les enfants sur la route de l'exil. Nous ne pourrons pas dire que nous ne connaissions pas « ces gens-là » et que nous croyions qu'ils étaient d'un autre monde, d'une autre humanité que la nôtre.

Par |2019-05-15T11:42:45+02:0017 février 2018|Mots-clés : , , , , , , , |

« Messieurs les Anglais, sortez si vous le voulez…vraiment »

 Une amie allemande - très impliquée dans de nombreux programmes européens sur les questions emploi-travail et circulant beaucoup dans les différents pays - me disait récemment « L'Europe, elle n'est pas belle à voir en ce moment »

Écoles, universités, centres de formation européens : leurs initiatives pour l’insertion des réfugiés

Les écoles secondaires et professionnelles, les universités et les centres de formation d'adultes européens contribuent à l'accueil des réfugiés par des actions dans le domaine linguistique mais aussi en vue de développer et/ou de reconnaître leurs compétences, notamment pour les réfugiés sans document ni preuve de leur passé académique et professionnel. Dans tous les cas, il s'agit de favoriser leur insertion sociale et professionnelle.

Réfugiés en Allemagne : quelles perspectives de formation et de travail ?

Le nombre de demandeurs d'asile est passé d'environ 50.000 en 2011 à 450.000 en 2015. Il y avait cette même année 1,1 million de réfugiés à avoir traversé la frontière allemande, mais comme les procédures d'enregistrement sont longues, moins de la moitié d'entre eux ont pu poser leur demande d'asile. Le nombre de nouveaux demandeurs va rester élevé en 2016, indépendamment de la discussion actuelle autour de possibles restrictions à l'immigration. Quand et comment pourront-ils travailler ?

Un conte du VIIIe siècle dont l’Europe pourrait s’inspirer…

À une époque où une partie l'Europe veut fermer ses frontières aux migrants, et bannir l'"étrange étranger" hors de ses terres, surtout s'il est musuman, ce conte millénaire relate avec une belle simplicité tous les réels avantages de l'intégration d'autres cultures. Surtout quand l'exemple vient précisément de ces pays dont certains estiment la culture si éloignée de la nôtre...

Par |2019-05-02T13:39:18+02:006 octobre 2015|Mots-clés : , , , , , , |

Religions : politique, morale, écologie et travail

Après avoir abordé dans une première partie les diverses conceptions de la laïcité dans le monde et les relations entre politiques et religions, Metis publie la suite de l'entretien avec Fortunato Mallimaci, ex-doyen de la Faculté des sciences sociales de l`Université de Buenos Aires et chercheur au CONICET. Il y est question d'islam, d'évolution de la doctrine morale et sociale de l'Eglise catholique ou encore du rôle politique du Vatican.

Nous et les autres: au delà de la compassion

En cette rentrée, les sujets s'accumulent pour Metis. Qu'il s'agisse de la pluie de rapports sur la réforme du droit du travail, des travaux sur des réformes du marché du travail - comme le rapport Combrexelle - peinant à prouver leur efficacité, de la montée du chômage, de la difficulté du vivre ensemble au travail, ou dans la Cité, ou encore de l'Europe sociale, aujourd'hui en état de quasi mort cérébrale. Or, bien que tout cela soit au cœur de nos préoccupations éditoriales, c'est ailleurs que vont nos pensées.