Formation professionelle : décryptage du « document d’orientation »

Après la réforme du Code du travail, avant celle de l'assurance chômage, est venu comme annoncé le tour de la formation professionnelle. Cette fois le gouvernement ne procède pas par ordonnances, mais il appelle syndicats et patronat à négocier au sommet, en énonçant dans un « document d'orientation » les changements qu'il juge nécessaires. L'exécutif ne souhaite pas voir les choses traîner : il veut un accord pour fin janvier 2018, qu'il puisse reprendre dans la loi dès avril. Rendu public mi-novembre, ce document d'orientation n'annonce pas le grand soir qu'appellent depuis longtemps de leurs vœux les détracteurs d'un système si souvent décrié.

Ce que nous apprend l’accompagnement bénévole des chômeurs

Dans la foulée de l'interview que nous ont accordée deux accompagnatrices de Solidarités Nouvelles face au Chômage SNC, et du Dossier consacré par Metis à l'accompagnement, voici l'analyse que porte Jean Simonet sur son engagement dans l'accompagnement bénévole des chômeurs et plus généralement sur le chômage et la situation des chômeurs

L’orientation : désorientée ou réorientée ?

Alors que les parcours professionnels deviennent de plus en plus chaotiques (alternance de périodes de chômage et de travail, de salariat et de travail indépendant, périodes de formation...) et que l'initiative individuelle se place au cœur de nombreux dispositifs, la qualité de l'orientation devient essentielle. Il apparait que ce n'est pas seulement une nécessité au sein de l'Ecole et durant sa toute jeunesse, mais qu'il s'agit bien de pouvoir s'orienter tout au long de la vie