De chaque instant, film documentaire de Nicolas Philibert

On ne plaisante pas avec la technique. Un geste hésitant et la piqûre font mal. Une mauvaise position et on ne parvient pas à redresser le patient hémiplégique. Un stéthoscope mal placé et il reste muet. Une utilisation du SHA (prononcer « chat » et comprendre « solution hydro-alcoolique ») trop rapide et l'hygiène n'est plus garantie. Nicolas Philibert, dans son documentaire tourné à l'Institut de formation en soins infirmiers de la Croix-Saint-Simon à Montreuil, filme avec précision comment une quinzaine de jeunes gens, filles et garçons, apprennent ces gestes. Aucun n'est naturel. Qu'on soit droitier ou gaucher, il faut beaucoup s'entraîner.

La Présence idéale d’Eduardo Berti auprès des soignants du CHU de Rouen

De quelle présence l'écrivain argentin Eduardo Berti nous entretient-il dans son dernier roman ? La présence auprès de leurs patients de ces soignants du CHU de Rouen qu'il a observé durant plusieurs semaines ? On a successivement affaire à des médecins, des infirmières, des internes, des brancardiers, des aides-soignantes, des psychologues et même une lectrice bénévole.

Quand l’institution fait oublier le travail

Lors d'une récente émission de radio, j'écoute un « Commissaire de police » et une responsable d'équipe de policiers répondre aux questions des auditeurs. Leurs observations, leurs analyses sur l'évolution de la police portent pour l'essentiel sur leur travail, sur son évolution, sur « ce qui ne va pas »

Europe : alerte sur la santé des médecins et des soignants

En Europe, 10 % de la population active travaille dans le secteur de la santé (7 % dans les hôpitaux). Alors que le secteur connaît une pénurie de main d'oeuvre, de nombreux médecins et soignants abandonnent prématurément leur profession à cause de leurs propres problèmes de santé, voire par épuisement professionnel. Plusieurs enquêtes européennes dressent un diagnostic sévère et une liste de priorités pour améliorer les situations de travail