Compétences et management : les faiblesses françaises

Dans son premier rapport d’avril 2019, le Conseil National de Productivité, propose une analyse approfondie des évolutions et déterminants de la productivité et de la compétitivité en France au sein de la zone euro. Il s’intéresse notamment aux causes de son ralentissement depuis plus de 20 ans. Après un panorama assez large des facteurs communs aux pays de l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques), notre propos vise à pointer les éléments spécifiques à la France dans un contexte social et politique qui semble se désintéresser des faiblesses du management actuel des entreprises françaises. La responsabilité du patronat est clairement engagée pour un véritable dialogue social en ce sens avec les partenaires sociaux.

Par |2019-06-03T15:39:44+01:003 juin 2019|Mots-clés : , , , |

Innovations managériales : les désirs sont désordre

Les cadres ont fort à faire pour favoriser l'avènement du management de demain. Sur ce plan, la promesse de la modernité est partout, dans les livres, les colloques et les injonctions des dirigeants : un management plus respectueux des individualités, de la créativité, de la capacité d'initiative, de la volonté d'implication des collaborateurs. Qu'on se le dise : les innovations managériales, lean management, innovation participative, management agile et autres « entreprises libérées » allaient bien vite aplatir ou latéraliser les pyramides hiérarchiques et renforcer les marges de manœuvre des opérateurs et des collaborateurs. Pourtant, les pesanteurs du réel subsistent et avec elles, les organisations du travail, qui en France, restent engoncées dans un taylorisme dépassé.

De l’influence du contrat de travail sur la relation managériale

Vu d'aujourd'hui, il est tentant de lister les conditions qui permettaient à la relation entre manager et managé (e) de s'installer et de si bien fonctionner qu'elle continue à être pensée comme un modèle qu'il s'agirait de retrouver. Mais l'évolution des organisations rebat les cartes. La gestion de plus en plus économique de la main d'œuvre, avec ce qu'elle suppose de flexibilité, de précarité et d'agilité, se produit souvent au détriment du développement de relations managériales dignes de ce nom.

L’autonomie, ça s’organise

Dans son dernier ouvrage au titre volontiers paradoxal, Organiser L'autonomie au travail, Pascal Ughetto analyse les thématiques actuelles de « l'entreprise libérée », du « management collaboratif ou agile», du « participatif » venues du monde du numérique et (peut-être) réclamées par les jeunes générations. Mais il en pointe également les limites. Quel est alors le rôle du cadre : organisateur ou animateur ? Metis s'est entretenu avec lui.

Expert et manager à la fois

Au moment où les Caisses de retraite complémentaire Agirc-Arcco fusionnent et qu'une négociation est engagée sur la définition de « l'encadrement », Jean-Marie Bergère mobilise les travaux de l'Observatoire des Cadres et du Management et les études récentes de l'APEC pour analyser les évolutions récentes de ce que c'est que « manager »

Le Management désincarné

Dans son livre Le Management désincarné, Marie-Anne Dujarier, sociologue du travail, livre une enquête sur cette nouvelle et étrange pratique : le management à distance. Les salariés interrogés témoignent des limites et des avantages des dispositifs et des procédés qu'ils utilisent pour encadrer l'activité de leurs pairs... sans les rencontrer. Cette Note de lecture sur les bullshit jobs au sein de l'encadrement a été publiée en 2015.

Des bureaux en mal d’ailleurs ?

Les lieux de travail occupent une place centrale dans les stratégies de « marketing RH » des grands groupes. À travers une offre de services adressée à leurs occupants, mais aussi via un design saturé de symboles, les bureaux ont de plus en plus vocation à retenir ou attirer des salariés envisagés comme des consommateurs de « marque employeur ». Une approche qui voudrait réenchanter la grande entreprise et le travail intellectuel, mais passe à côté de l'essentiel.

Le bureau de demain ou le management par l’aménagement

JLL, spécialiste mondial dans le conseil en immobilier d'entreprise offre notamment des « solutions immobilières » à l'attention des entreprises utilisatrices de bureaux. Nous avons interviewé Flore Pradère, en charge de la Veille et de la Prospective sur les nouveaux modes de travail et de management. Un programme de recherche qui nourrit l'accompagnement proposé par JLL à ses clients, de la recherche de leurs nouveaux locaux jusqu'à la conception de leur aménagement et aux enjeux de conduite du changement.

L’entreprise, espace de démocratie ou de bon gouvernement ? (Partie 2)

La démocratie est-elle soluble dans le monde impitoyable de l'entreprise ? L'Institut Veblen s'est donné une mission ambitieuse : œuvrer pour la transition vers un mode de développement soutenable et une économie socialement juste. A ce titre, il s'intéresse depuis de nombreuses années à la question de la démocratie en entreprise. Dans son rapport 2018, intitulé « Démocratiser l'économie », il publie de larges extraits d'une interview de Martin Richer, dont nous reproduisons ci-dessous la deuxième partie.

Retour vers le futur : quand le capitalisme de plate-forme nous renvoie au « domestic system » préindustriel

Si l'on s'en tient à l'âge des protagonistes, l'essor des plates-formes « pair-à-pair » est indubitablement un phénomène récent. En moins d'une décennie, des entreprises telles qu'Uber (créée en 2009), Airbnb (2008), BlaBlaCar (2006) sont venues transformer en profondeur les marchés que des grandes entreprises du secteur hôtelier et des transports avaient construits et occupés depuis plus d'un siècle.

Charger les articles suivants