En pensant à Edmond Maire

Au moment où la cacophonie syndicale brouille le paysage, c'est avec respect et amitié que l'on peut se souvenir d'Edmond Maire. Le livre de Jean-Michel Helvig consacré à ce personnage hors du commun y invite. Bon équilibre entre l'histoire de ce leader, son parcours, son rôle, et l'histoire de la CFDT, et au-delà, de la société française toute entière et de ses aventures politiques. Danielle Kaisergruber l'avait lu en janvier 2014 pour Metis.

Par |2018-12-17T10:16:06+02:009 octobre 2017|Mots-clés : , , , |

Coup d’œil sur l’histoire : les balbutiements de l’actionnariat salarié au tournant du 20e siècle (partie 2)

La vie des entreprises est souvent traversée par les oppositions entre le capital et le travail, l'actionnaire et le salarié. Tout serait-il plus simple si les salariés étaient actionnaires. La question ne date pas d'aujourd'hui...Au 19e siècle, l'actionnariat salarié a été vu comme une solution pour répondre au rejet du capitalisme par les ouvriers. Au tournant du 20e siècle et jusqu'à la Première Guerre mondiale, cette question, loin d'être anecdotique, a fait l'objet de débats, de tentatives multiples en France, en Angleterre et aux États-Unis notamment. Voici la seconde partie d'un papier publié le 4 septembre dernier.

Coup d’œil sur l’histoire : les balbutiements de l’actionnariat salarié au tournant du 20e siècle (partie 1)

La vie des entreprises est souvent traversée par les oppositions entre le capital et le travail, l'actionnaire et le salarié. Tout serait-il plus simple si les salariés étaient actionnaires. La question ne date pas d'aujourd'hui...Au 19e siècle, l'actionnariat salarié a été vu comme une solution pour répondre au rejet du capitalisme par les ouvriers. Au tournant du 20e siècle et jusqu'à la Première Guerre mondiale, cette question, loin d'être anecdotique, a fait l'objet de débats, de tentatives multiples en France, en Angleterre et aux États-Unis notamment.Deux grands courants, l'un issu d'une frange marginale du patronat, l'autre porté par des ouvriers de métier ont développé cette thématique. Le premier vise à transformer les salariés en actionnaires, le second à remplacer la notion d'action par celle de coopération. Nous en avons un aperçu détaillé dans une thèse de Jean Granier parue en 1910 chez Sirey, « Les actions de travail ». Dans ce premier article, Pierre Maréchal présente deux exemples d'actionnariat salarié et en tire des leçons.

Les syndicats au révélateur de la loi travail

Chercheur associé au Cevipof, Sciences Po - USPC, Guy Groux, bien connu pour ses travaux sur le syndicalisme, vient de publier sur le site The Conversation cette mise en perspective du conflit social actuel à l'aune de l'histoire récente :

L’apport syndical aux enjeux emplois compétences de la transition écologique

Les études syndicales sur les enjeux emploi et compétences de la transition écologique, bien que partielles et ne prétendant pas à l'exhaustivité, ont des qualités spécifiques qui s'avèrent aujourd'hui précieuses, dans un contexte où les mutations industrielles, énergétiques et numériques placent le dialogue social à un niveau central. Le besoin d'améliorer et de mieux anticiper les évolutions en matière d'emploi et de compétences est perçu comme de plus en plus fondamental pour préparer et accompagner la transition écologique.

Par |2019-05-02T13:50:59+02:003 janvier 2016|Mots-clés : , , , , , |

Faits et foutaises sur le syndicalisme

Le syndicalisme et le dialogue social sont régulièrement en butte à des attaques plus ou moins justifiées. Mais leur principal opposant n'est pas la vindicte - y compris celle formulée par ceux qui voudraient bien se passer des « corps intermédiaires » ou court-circuiter « les empêcheurs de manager en rond ». Leur principal adversaire, c'est l'ignorance. Et c'est pourquoi le livre de Jean-Paul Guillot arrive à point nommé.

Par |2018-12-17T10:17:18+02:0014 décembre 2015|Mots-clés : , |

La syndicaliste et les DRH (suite)

Suzanne M. travaille depuis trente-cinq ans dans le même groupe, dont elle est actuellement membre du conseil d'administration. Syndicaliste, ayant à son actif trente-trois ans de mandats de représentation du personnel, elle a siégé à tous les postes, excepté au comité européen. Elle livre à Metis son expérience et son rapport avec les directions des ressources humaines.

La syndicaliste et les DRH

Suzanne M., travaille depuis trente-cinq ans dans le même groupe, dont elle est actuellement membre du conseil d'administration. Syndicaliste, ayant à son actif trente-trois ans de mandats de représentation du personnel, elle a siégé à tous les postes, excepté au comité européen. Elle livre à Metis son expérience et son rapport avec les directions des ressources humaines.

« Le syndicalisme européen est un acteur institutionnel; ce n’est pas un mouvement transnational »

Du 29 septembre au 2 octobre, la Confédération européenne des syndicats (CES) tenait son 13e congrès à Paris. Où en est le syndicalisme européen ? Metis reprend ici, avec leur aimable autorisation, l'interview donnée à Miroir social par Claude Emmanuel Triomphe, délégué général d'ASTREES. Le constat est sombre sur la capacité des syndicats à dépasser les enjeux nationaux et à se mettre en mouvement à l'échelle européenne.

Load More Posts