La planète se réchauffe, le social aussi

Les réformes sociales du premier gouvernement Sarkozy sont à la peine. Alors que la croissance n’est pas (encore ?) au rendez-vous et que le coût de la vie grimpe, le « travailler plus pour gagner plus » se révèle complexe et peu rémunérateur, la réforme des régimes spéciaux de retraite moins équitable qu’il n’y parait à première vue et difficile à ajuster.

La responsabilité sociale des entreprises peut-elle en rester au volontariat ?

La montée en puissance de l’arme juridique comme outil d’interpellation des entreprises est un phénomène qui fait apparaître les limites du concept de RSE reposant sur les approches volontaires des entreprises.

La responsabilité sociale face à l’arme juridique

La responsabilité sociale des entreprises est mise au pied du mur. En Allemagne, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et en France, une action coordonnée de juristes et de militants d’ONG s’attaquent aux industriels sur leurs responsabilités en matière de pollution.

Au coeur des affrontements entre syndicats, ONG et lobbies : un chercheur, Laurent Vogel.

Les enjeux de la santé et de la sécurité au travail attisent les pouvoirs d’influence des lobbies et autres organisations. L’Institut syndical européen joue un rôle de premier plan.