Espagne : de la droite sociale à la droite néolibérale

Jose Maria Miranda Boto est professeur de droit du travail à l'université de St Jacques de Compostelle. Il raconte pour Metis la manière dont la droite espagnole a approché les questions du travail depuis le 19e siècle. Un itinéraire plein de retournements

Chine : le droit du travail s’éveille, les conflits aussi !

Dans une interview exclusive pour Metis, Aiqing Zheng - professeure à la faculté de droit Renmin de l'université de Chine, invitée de nombreuses universités françaises - revenait en février 2015 sur les développements du droit du travail dans le pays mais aussi sur les conflits collectifs, le rôle des autorités publiques, des ONG ou du syndicat officiel. A lire ou relire d'urgence

Droit du travail britannique : évolutions récentes (1)

Alan C. Neal, professeur à l'Université de Warwick, est un spécialiste anglais du droit comparé européen. Il a une grande expérience acquise dans de nombreux Comités auprès de la Commission européenne, dans des interventions d'expert indépendant auprès du Bureau International du Travail. Il a également au début des années 2000 travaillé à la création du droit du travail chinois dans le cadre de missions auprès du ministère du travail à Pékin. Entretien réalisé en novembre dernier, portant sur les évolutions du droit du travail britannique, en lui-même et dans ses relations avec les directives européennes et les normes internationales.

Par |2018-12-17T10:17:22+02:0023 janvier 2016|Mots-clés : , , , , , , , |

Syndicats : retour sur le dilemme emploi / environnement

Surtout centrés sur les conditions de travail, les lieux de travail, la santé au travail, il n'est pas toujours facile pour les syndicats d'intégrer toutes les dimensions de l'environnement. Certaines exigences écologiques peuvent entrer en contradiction avec le maintien ou le développement de l'emploi. Il n'est pas inutile de se rappeler les dernières décennies. Ce qu'a fait Renaud Becot (Centre Maurice Halbwachs, EHESS) lors de la Journée d'études IRES du 3 novembre 2015 « Syndicats et questions environnementales ».

Droit du travail : qui sont les champions européens de la réforme ?

L'affaire est entendue : la France est incapable de réformer son marché du travail. Une fois de plus, cette idée reçue est répétée, assénée sans grande considération pour les faits. Mais en matière de droit du travail, les champions européens de la réforme ne sont pas ceux que l'on croit...

Par |2018-12-17T10:17:15+02:0023 novembre 2015|Mots-clés : , , , , , , |

Le travail et la loi

La rentrée sociale met au cœur du débat le Droit du travail. Je me propose d'y participer, modestement, en partant d'un texte publié en juin dernier, qui en a été un des inspirateurs : Le travail et la loi qu'ont signé ensemble Robert Badinter et Antoine Lyon-Caen. Ils y proposent une nouvelle approche qui mérite, par son originalité, qu'on s'y arrête et la prenne au sérieux : quelles compréhensions du travail, du droit et de l'histoire sociale de notre pays véhicule-t-elle ?

Par |2018-12-17T10:17:15+02:0022 novembre 2015|Mots-clés : , , , , , , |

Pourquoi et comment réformer le droit du travail

Telos nous a autorisé à publier cet article de Gilbert Cette et Jacques Barthélémy paru le mois dernier. Les auteurs analysent les causes du chômage massif que connait la France et appellent à une refondation complète du droit social au profit de la liberté contractuelle

D’un droit du travail au droit de l’actif

Directeur général de la fédération européenne des employeurs du travail temporaire (Eurociett), Denis Pennel est également l'auteur du livre Travailler pour Soi : quel avenir pour le travail à l'heure de la révolution individualiste dont Metis a rendu compte. il est par ailleurs rédacteur du rapport de Génération Libre, texte qui s'est invité dans le débat français sur la réforme du droit du travail. Il nous livre ici ses principales pistes pour le droit du travail du futur.

L’inspection du travail survivra-t-elle à la 3e révolution industrielle ?

Récemment réformée en France mais aussi sujette à de nombreuses évolutions en Europe, dans les Amériques voire en Asie ou en Afrique, l'inspection du travail est redevenue une des préoccupations prioritaires de l'Organisation Internationale du Travail (OIT) depuis le début des années 2000. Mais cette institution plus que centenaire dans la plupart des pays industrialisés est-elle en mesure de faire face aux bouleversements induits par la troisième révolution industrielle et la globalisation ? Comment et avec qui favoriser au-delà des procédures judiciaires l'application d'un droit toujours plus complexe ?

Réformer pour mieux protéger

À force de tirer à boulets rouges sur le droit du travail, sur la base d'un certain nombre de faux-semblants , on en oublie sa contribution essentielle au fonctionnement du capitalisme. La productivité du travail en France ne serait sans doute pas parmi les plus élevées au monde si le droit français n'accordait pas un degré élevé de protection aux salariés. À l'heure où la flexibilisation des rapports de travail a bonne presse, il importe de rappeler que la protection des salariés n'est pas une option à laquelle on peut renoncer, fut-ce au nom de la lutte contre le chômage. Elle est la contrepartie nécessaire de la subordination qui, quoi que laisse penser le discours sur la fin du salariat, régit aujourd'hui encore les rapports de travail salariés, à la fois en fait et en droit. Elle est aussi la contrepartie de l'engagement, par le salarié, de sa personne dans le rapport de travail. Pour Pascal Lokiec, professeur à l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense, deux objectifs semblent devoir guider les évolutions du droit du travail si tant est que celui-ci poursuive une logique de protection.

Load More Posts