Les articles de Wenceslas Baudrillart

Universitaire spécialisé en finances publiques (et en histoire des idées politiques), je suis appelé au ministère du Travail en 1974 pour y créer un département d’études permettant d’adapter le budget à l’explosion du chômage. Très vite oubliées les joies subtiles du droit budgétaire et du droit fiscal, ma vie professionnelle se concentre sur les multiples volets des politiques d’emploi et de soutien aux chômeurs. Etudes micro et macro économiques, enquêtes de terrain, adaptation des directions départementales du travail à leurs nouvelles tâches deviennent l’ordinaire de ma vie professionnelle. En parallèle une vie militante au sein d’un PS renaissant à la fois en section et dans les multiples groupes de travail sur les sujets sociaux. Je deviens en 1981 conseiller social de Lionel Jospin et j’entre en 1982 à l’Industrie au cabinet de Laurent Fabius puis d’Edith Cresson pour m’occuper de restructurations, en 1985 retour comme directeur-adjoint du cabinet de Michel Delebarre. 1986, les électeurs donnent un congé provisoire aux gouvernants socialistes et je change de monde : DRH dans le groupe Thomson, un des disparus de la désindustrialisation française mais aussi un de ses magnifiques survivants avec Thales, puis Pdg d’une société de conseil et de formation et enfin consultant indépendant. Entre-temps un retour à la vie administrative comme conseiller social à Matignon avec Edith Cresson. En parallèle de la vie professionnelle, depuis 1980, une activité associative centrée sur l’emploi des travailleurs handicapés qui devient ma vie quotidienne à ma retraite avec la direction effective d’une entreprise adaptée que j’ai créée en 1992.

Un droit de la concurrence protecteur de l’Europe

Derrière le bruit de fond de la construction européenne et de son avancement pas à pas, au rythme de l'adoption de nouvelles directives à l'écart de la publicité, de temps à autre un évènement ébranle les médias et génère une cascade de réactions. Nous venons de vivre cela : la Commission a interdit la fusion Siemens-Alstom.

The « Universal credit », pas si universel que ca ?

Rationalisation, et éventuellement simplification et fusion des minima sociaux : le débat est sur l'agenda des réformes en France. On nous parle même de « revenu universel d'activité », comme si l'expression en elle-même, était magique. Nos amis anglais ont inventé le « Universal credit ». Il faut y regarder de près, mais les perdants paraissent plus nombreux que les gagnants... Metis fait le point.

Minuscule tranche de vie d’un adolescent handicapé (et de ses parents)

L'orientation des jeunes comme des adultes est sans doute l'une des étapes où se niche le plus grand nombre de préjugés. Voici l'un de ces moments, raconté en forme de scène de théâtre.

Par |2019-05-02T13:45:38+02:0030 avril 2018|Mots-clés : , , , , , , |

Réforme Macron : quel marché du travail pour le nouveau monde ?

Contrat de travail, négociation collective, représentation du personnel, Assurance chômage, formation professionnelle : la réforme du marché du travail promise par Emmanuel Macron touche à tout, et bientôt à son terme législatif. Comment caractériser ce gros pavé comprenant quelque 160 pages d'ordonnances et 96 pages de projet de loi, sans compter les accords interprofessionnels qui l'ont précédé ?

Handicap et emploi : attention aux abus

Certaines entreprises et administrations publiques font la chasse, dans leur effectif, au personnel ayant « acquis » des handicaps dus à l'âge. Cette pratique leur permet de respecter le seuil légal de 
6 % sans avoir à embaucher. Wenceslas Baudrillart a publié récemment cette « alerte » concernant l'emploi des personnes handicapées. Metis la reprend avec l'autorisation du journal Les Echos, que nous remercions.

La vraie disruption : l’économie sociale et solidaire

Tandis que devrait s'engager un débat sur le « statut » de l'entreprise, ses buts et la place de ses collaborateurs (Loi Le Maire, Rapport Jean-Dominique Senard et Nicole Notat), il est bon de s'attarder sur les réalités d'aujourd'hui.

Les contrats aidés, un passeport pour l’emploi en entreprise

Le débat sur les « contrats aidés » se poursuit. Différents selon qu'ils répondent aux besoins des collectivités locales et des associations, ou sont utilisés dans le secteur marchand. Metis reprend cet article paru dans Les Echos, le 7 septembre, avec l'autorisation du journal que nous remercions. Selon les statistiques, sept jeunes sur dix ont trouvé un travail après un emploi aidé dans le secteur marchand. Réduire le nombre de ces contrats sans solutions alternatives serait une erreur pour les auteurs.

Une plongée profonde dans les vies au travail : Patricia, Romain, Nabila et les autres

La puissante silhouette de François Chérèque n'arpente plus les couloirs du boulevard de La Villette ni ceux de l'Inspection générale des affaires sociales où il avait entrepris avec enthousiasme d'exercer un nouveau métier. C'était un homme BIEN. Je ne vois pas de mot plus simple, plus vrai pour le définir

Que sont les classes populaires aujourd’hui ?

Le livre collectif Sociologie des classes populaires contemporaines apporte une richesse et une subtilité de réflexion sur les fractures sociales actuelles, les mondes qui composent la société française. Metis l'a lu :

Etre femme et handicapée, un double obstacle face à l’emploi ?

Le Défenseur des droits, dans un rapport sur « L'emploi des femmes en situation de handicap », tente de faire apparaître un nouveau concept venu tout droit des USA : l' « intersectionnalité »

Charger les articles suivants