« Macron Le Suédois », ou une sociale-démocratie à réinventer

Le livre d'Alain Lefebvre Macron le Suédois est bien utile pour situer la trajectoire actuelle de la France en Europe. Va-t-on vers un modèle nordique comme l'avaient affirmé lors de la campagne électorale de 2017 certains des économistes qui ont accompagné le futur président ? […]

Réforme Macron : quel marché du travail pour le nouveau monde ?

Contrat de travail, négociation collective, représentation du personnel, Assurance chômage, formation professionnelle : la réforme du marché du travail promise par Emmanuel Macron touche à tout, et bientôt à son terme législatif. Comment caractériser ce gros pavé comprenant quelque 160 pages d'ordonnances et 96 pages de projet de loi, sans compter les accords interprofessionnels qui l'ont précédé ?

Les blocs de compétences : une innovation pour faciliter les parcours

A l'heure d'une nouvelle réforme de la formation professionnelle dans la perspective d'une « flexisécurité » à la française, l'étude de l'Association française pour le développement de l'enseignement technique (AFDET) apporte des éclairages précieux. En partant de l'introduction des blocs de compétences, elle se penche sur les réponses apportées par les certificateurs et interroge la diversité des ingénieries mises en œuvre. Françoise Amat, Vice-présidente de l'AFDET et ancienne Secrétaire générale du Conseil national de la formation professionnelle tout au long de la vie (CNLPTLV, devenu CNEFOP) livre pour Metis les grandes lignes de ce travail.

La formation, remède miracle ?

Beaucoup s'accordent à trouver que la flexisécurité voulue pour la France avec les ordonnances « Travail » marche pour l'instant sur une seule jambe, celle de la flexibilité. Le volet « sécurité » de la réforme du modèle social français est à venir : investissement dans les compétences, nouvelle réforme de la formation professionnelle (la dernière date de 2014...) et création de l'assurance-chômage universelle.

Jobs act : une flexicurité à l’italienne ?

Les réformes du travail engagées par le Gouvernement Renzi affectent profondément la réglementation du marché du travail et vont entraîner selon toute probabilité une mutation des équilibres qui depuis la fin de la guerre ont constitué la base du « pacte social » qui a porté l'Etat du « welfare ». Andrea Serra de la rédaction du site Utoya décrypte pour Metis les changements apportés par la toute récente loi Renzi dite « Jobs act ».

Réforme du marché du travail, encore un effort ?

Les débats autour de la loi Macron l'ont illustré une fois de plus : pour les tenants de la réforme structurelle, la France reste un mauvais élève en Europe ; pire, un élève qui triche en voulant leurrer les gendarmes bruxellois à coup de réformettes sans consistance, dans l'espoir de se soustraire à LA réforme, la vraie, la seule capable de ramener compétitivité, croissance et emploi. Mais n'est-ce pas là un mythe ?

Travail temporaire : les Pays-Bas ont servi de modèle à la directive

Aux Pays-Bas, l'interim est un phénomène largement répandu et la parité avec les employés permanents s'est imposée depuis longtemps par la voie de la négociation collective. Entretien avec Els Sol, professeur associée à la Faculté de droit de l'Université d'Amsterdam

Pourquoi il fallait signer l’accord « modernisation du marché du travail »

Marcel Grignard, secrétaire national de la CFDT et négociateur de l’accord "modernisation du marché du travail", réagit aux propos tenus sur le sujet dans le dernier n° de Metis.

La flexicurité selon Laurence, François, Bernard, Jean-Claude, Lui et les autres

Cet éditorial devait tourner autour de l’avenir du droit du travail - nous en dirons quelques mots - et devait ignorer Nicolas S. et Carla B. Sur ce point, promis on ne dira rien, d’abord parce qu’il n’y a rien à dire (eh! oui) ensuite parce que cette agitation people est assez misérable au regard de l’état du monde et de la société française.

Load More Posts