Bertrand Schwartz, l’innovation sociale et le droit

Metis, comme beaucoup d'autres dans le monde du travail, de l'emploi et de la formation, tient à rendre hommage à Bertrand Schwartz. Un homme qui n'avançait pas des idées pour prendre position sur un échiquier mais qui inventait à la fois des concepts et la manière (juridique, administrative, opérationnelle) de les mettre en œuvre. Et qui n'a cessé d'affirmer les liens entre formation et travail. Jean-Marie Luttringer évoque sa curiosité intellectuelle, son inventivité, qui était sans limites, elle englobait même le droit... à condition qu'il ne soit pas un obstacle à l'innovation, mais au contraire un levier pour le progrès

Manifestations, une particularité française ?

Jeudi 23 juin, alors que des manifestations contre la Loi « Travail » se poursuivent, Claude Emmanuel Triomphe était interviewé dans l'émission de France info « EXPLIQUEZ NOUS... Le droit de manifester ». Il y parle des différences entre pays européens et précise que l'habitude qu'ont les français de manifester n 'est pas le résultat d'un dialogue social plus difficile, mais plutôt une question de culture et d'histoire

Par |2019-06-17T17:56:48+01:0024 juin 2016|Mots-clés : , , , , , , |

ShareLex : vers une conception collaborative du droit

L'économie collaborative, c'est aussi créer des relations inattendues entre différents acteurs. C'est dans cette dynamique que s'inscrit ShareLex, un site dont l'ambition est de rassembler une communauté d'entrepreneurs, de militants et d'experts pour faciliter l'accès au droit et proposer des solutions juridiques innovantes. Ses groupes de travail (les « LaboLex ») se penchent sur des sujets divers, comme par exemple les monnaies sociales, les banques de temps et les données personnelles, et forment aujourd'hui un réseau de contributeurs qui s'étend au-delà des frontières françaises. Metis s'est entretenu avec Anne-Laure Brun-Buisson, médiatrice, avocate et co-fondratice de ShareLex.

Une régulation européenne n’est pas pour demain

Difficile à définir, à observer et donc à piloter, la sous-traitance échappe à la régulation. Le défi économique reste entier

Le droit syndical au Royaume Uni

Alors que la France établit des critères de représentativité pour les syndicats par la voie légale, le système britannique est marqué par la tradition dite du « volontarisme », c'est-à-dire de l'action syndicale et de la volonté des parties, qui ne confiait qu'un rôle secondaire à la loi.