Accords collectifs : pratique effective ou théâtre d’ombres ?

Donner la primauté aux accords collectifs entre patronat et syndicats peut paraître une nouveauté de bon aloi. Quelles en sont les limites ? Cette forme de négociation sociale peut-elle vraiment faire appliquer l'expression d'un intérêt général ? N'est-elle qu'une illusion entretenue par des partenaires sociaux mettant en scène leurs différends pour mieux éviter la concertation ?

Des dangers d’un patronat de combat quand on a un syndicalisme réformiste

Depuis le 29 mars, on est au clair sur la représentativité syndicale via le résultat des élections (CE-DP) dans les entreprises de plus de 10 salariés, et ce jusqu'en 2017. A 0,77% près, la Cfdt (26%) fait jeu égal avec la Cgt (26,77%). L'ensemble des réformistes Cfdt, Cgc, Cftc sont majoritaires, sans compter Fo qui, du temps de la toute puissance de la Cgt, incarnait le réformisme et n'en a pas perdu toute trace dans son ADN...

Par |2018-12-17T10:15:33+02:003 avril 2013|Mots-clés : , , , |

Les travailleurs et l’OIT : une représentation et une représentativité obsolètes ?

 Entretien avec Marieke Louis, doctorante à Sciences Po Paris sur la représentation et la représentativité des travailleurs à l'Organisation internationale du travail (OIT), organisme dont l'ambition est de parler au nom de tous les travailleurs de la planète. Une entreprise qui ne va pas sans soulever quelques problèmes...

Par |2018-12-17T10:15:33+02:002 avril 2013|Mots-clés : , , , , |

Michel Rocard : réforme de la représentativité ou délitement du syndicalisme jacobin ?

En France, tout est politique et les réformes s'imposent le plus souvent par décret. Michel Rocard, ancien premier ministre français (1988-1991) déplore le manque de performance du mouvement syndical et le rôle souvent dominateur de l'Etat. Pour cause : l'absence de négociations longues et la disparition du syndicalisme dans le secteur privé. Entretien

Gérard Larcher : « la réforme de la représentativité permettra un nouvel équilibre »

Gérard Larcher est incontestablement un praticien et un expert du dialogue social et de toutes les questions relatives au travail. Ancien ministre du travail, ancien président du Sénat, auteur cette année d'un rapport sur la formation professionnelle, il nous livre son analyse et ses convictions sur le travail, les relations sociales, l'articulation entre législation et négociation. Entretien.

Aux patrons qui voulaient un syndicalisme «constructif»

Il y a belle lurette qu'il n'est plus de bon ton chez les patrons français de casser ouvertement du syndicat. En cherchant bien, on doit pouvoir encore en trouver quelques uns pour défendre la remise en vigueur de la loi Le Chapelier...

Par |2018-12-17T10:12:09+02:008 juillet 2008|Mots-clés : , , , , , |

La représentativité des organisations patronales

Pourquoi les organisations patronales ne connaissent-elles pas de crise de légitimité de leur représentativité ? Parce qu'elles ne prétendent pas à l'universalité répond le juriste Nicolas Briche dont nous empruntons les explications tirées de son mémoire de recherche.

Par |2018-12-17T10:12:04+02:0025 juin 2008|Mots-clés : , , , |

Pour un syndicalisme… vivant !

Il n'est pas contestable que le débat qui vient de se conclure entre les représentants du patronat et les confédérations syndicales revêt une importance historique. La position commune des partenaires sociaux constitue indéniablement le pas qu'il fallait franchir...

Load More Posts