Salaires et pouvoir d’achat : les Gilets Jaunes se sont-ils trompés de cible ?

Le paradoxe a été maintes fois relevé : les Gilets Jaunes ont beau être pour beaucoup des salariés, rien ou presque dans la foule d'enquêtes, reportages et autres micro-ronds-points qui leur ont été consacrés ne les montre enclins à imputer ne serait-ce qu'une part de leurs difficultés matérielles aux entreprises qui les emploient. Qu'il s'agisse de citoyenneté, de services publics ou de pouvoir d'achat, c'est invariablement contre l'État qu'ils dirigent accusations et revendications. Pourtant, à la question « qu'est-ce que vous voulez au juste ? » ils répondent bien souvent « pouvoir vivre dignement de notre travail. »

Vers des égalités réelles ?

Ou pour que l'égalité ne crée pas d'inégalités ! Restons modestes : il ne s'agit pas ici de l'ÉGALITÉ au singulier et en majuscules, mais seulement de se poser la question des conséquences qu'entraîne notre conception de l'égalité sur quelques points précis de notre vie citoyenne et économique par l'utilisation d'une égalité arithmétique généralisée plaquée sur un territoire perçu comme unifié par son jacobinisme, plus précisément sur certains aspects de notre système de redistribution.

Préserver notre modèle social ?

On l'entend souvent de la part des plus hautes autorités politiques face aux inquiétudes déclenchées par des cycles récurrents de réformes : nos modèles sociaux seront préservés. De Paris à Stockholm, de Bruxelles à Berlin, cette antienne se veut rassurante. Mais l'est-elle vraiment, alors que se multiplient les rafistolages d'une part, les transformations socio-économiques et technologiques de l'autre ?

Salaires et compléments de revenus non salariaux : une alliance en quête de légitimité

Le débat ouvert par la Commission Sirugue sur la réforme des dispositifs de soutien aux revenus d'activité modestes s'est fondé sur un consensus fort : compléter les revenus des ménages aux faibles revenus d'activité par une prestation non contributive. Quelques mois plus tard, le Groupe d'experts sur le SMIC notait comme une évidence que le salaire minimum n'était pas le seul instrument de lutte contre la pauvreté et relevait que la « PPE et le RSA sont des éléments prépondérants de soutien au revenu des travailleurs au niveau du SMIC ».

Par |2018-12-17T10:16:09+02:0017 février 2014|Mots-clés : , , , , , |
Charger les articles suivants