Le bon gouvernement

Le dernier livre de Pierre Rosanvallon Le Bon gouvernement poursuit l'enquête sur la vraie vie des démocraties, celle qui apparaît lorsqu'on ne les réduit pas à l'élection à intervalle régulier de ceux qui vont légiférer et gouverner. Mettant de côté les corps intermédiaires, l'invisibilité des vies ordinaires (Metis raconter la vie. Sept 2014) ou les idées d'égalité et de singularité, il s'interroge cette fois sur le pouvoir exécutif et plus précisément sur ce qui fonde le sentiment de nombre de nos concitoyens d'être « mal gouverné ».

Nouvelles inégalités, nouvelles colères

« La souffrance sociale n'est plus vécue comme une épreuve appelant des luttes collectives, mais comme une série d'injustices personnelles, discriminations, expériences du mépris, mises en cause de la valeur de soi » écrit le sociologue François Dubet dans son ouvrage paru le 7 mars aux éditions du Seuil, écrit avant novembre 2018,  Le Temps des passions tristes, inégalités et populisme. The Conversation France en a publié l'introduction que Metis reprend ici.

Pierre Veltz « La France des territoires. Défis et promesses »

La France des territoires, défis et promesses, n'est pas un livre de circonstance. Pierre Veltz y poursuit une réflexion entamée il y a plus d'une vingtaine d'années et inaugurée par des publications aux titres aussi explicites que Des territoires pour apprendre et innover et Des lieux et des liens. […]

Salaires et pouvoir d’achat : les Gilets Jaunes se sont-ils trompés de cible ?

Le paradoxe a été maintes fois relevé : les Gilets Jaunes ont beau être pour beaucoup des salariés, rien ou presque dans la foule d'enquêtes, reportages et autres micro-ronds-points qui leur ont été consacrés ne les montre enclins à imputer ne serait-ce qu'une part de leurs difficultés matérielles aux entreprises qui les emploient. Qu'il s'agisse de citoyenneté, de services publics ou de pouvoir d'achat, c'est invariablement contre l'État qu'ils dirigent accusations et revendications. Pourtant, à la question « qu'est-ce que vous voulez au juste ? » ils répondent bien souvent « pouvoir vivre dignement de notre travail. »

Les inégalités de destin…

En utilisant l'expression « Revenu universel d'activité » pour qualifier ce qui sera une allocation unique regroupant plusieurs « social benefits », Emmanuel Macron et Agnès Busyn ont remis en lumière les questions du lien entre revenu et travail.

Vers des égalités réelles ?

Ou pour que l'égalité ne crée pas d'inégalités ! Restons modestes : il ne s'agit pas ici de l'ÉGALITÉ au singulier et en majuscules, mais seulement de se poser la question des conséquences qu'entraîne notre conception de l'égalité sur quelques points précis de notre vie citoyenne et économique par l'utilisation d'une égalité arithmétique généralisée plaquée sur un territoire perçu comme unifié par son jacobinisme, plus précisément sur certains aspects de notre système de redistribution.

Travailler le dimanche ?

Longtemps je n'ai pas aimé les dimanches. Alors je me suis mise à travailler : ça va beaucoup mieux. Le travail le dimanche se banalise : les consommateurs, amateurs de restaurants, bricoleurs ou jardiniers, cinéphiles, touristes, y trouvent leur compte. D'autres en sont pénalisés et en souffrent. Le livre de Jean-Yves Boulin et Laurent Lesnard, Les batailles du dimanche, montre quelles inégalités se dessinent, qui utilise son dimanche et comment. L'histoire de cette journée particulière y tient aussi toute sa place.

Critique des banques… par un banquier

Errare humanum est, perseverare diabolicum. La pensée dogmatique conduit à des situations de crise, l'ignorer est pire encore. Lord Adair Turner est un des grands prêtres de la finance anglaise et mondiale. Il a publié Reprendre Le contrôle de la dette - Pour une réforme radicale du système financier.« Je croyais comprendre les risques du système financier, mais, sur certains points, je me trompais ». La crise de 2008 et ses suites ont été son chemin de Damas.Il a publié en 2015 ce livre sous le titre Between debt and the devil : Money, Credit and Fixing Global Finance après deux ans de recherches menées dans la cadre de l'Institute for New Economic Thinking. Il a pu approfondir son analyse et apporter des éléments puissants pour combattre les idées mainstrean car dit-il « les idées comptent. Elles influencent considérablement les postulats sur lesquels les décideurs s'appuient pour faire des choix concrets de politique économique ».

Le droit à l’optimisme !

Il y a quelques semaines, Metis publiait un dossier « Combien de France dans le pays de France ? » avec des articles de Louis Gallois, Thierry Pech, Martin Richer, Pierre Veltz...La question est plus que jamais d'actualité en ces temps d'élections (suite en juin). Alors évidemment entre les deux tours des élections présidentielles, il était facile de faire des titres « Macron-Le Pen : les deux France ». Oui mais lesquelles ?

Les inégalités de rapport à l’avenir

Quelles sont les ruptures françaises ? Economiques et sociales ? Générationnelles ? Territoriales ? Comment y répondre ? Alors que nous avons perdu « le fil de notre histoire sociale » quitte à nous réfugier dans le roman national, les inégalités les plus prégnantes semblent être dans nos rapports à l'avenir. Thierry Pech, directeur général de Terra Nova, apporte un regard éclairé sur ces problématiques

Load More Posts