La Chambre du travail autrichienne, un modèle en danger ?

Le contexte actuel et les élections législatives qui se sont déroulées le 15 octobre dernier en Autriche peuvent avoir des conséquences importantes sur le système de relations professionnelles et plus particulièrement sur le rôle qu'y joue la Chambre du Travail (Arbeiterkammer, AK) auprès des travailleurs et ds syndicats. Alors qu'en France, la représentation des salariés au sein des entreprises va profondément changer avec la mise en place d'une instance unique, le Comité Economique et Social, instauré par les Ordonnances Travail, la grande simplicité et efficacité du modèle autrichien sont frappantes.Metis a interviewé Rudi Kaske, le président de l'Arbeiterkammer, pour mieux comprendre son rôle spécifique dans le système autrichien, ainsi que les évolutions possibles.

Code du travail : où en sont les autres ?

Poids des syndicats, représentation sur le lieu de travail, au niveau du conseil d'administration, en matière de santé et de sécurité, participation financière... comment nos voisins européens participent-ils à la gouvernance de leurs entreprises ? Ces informations sont issues du site Workers-participation.eu (ETUI), The gateway to information on worker participation issues in Europe.

Réformes du marché du travail en Europe

Le Conseil d'Orientation pour l'Emploi publie un  rapport sur les réformes du marché du travail. Il dresse un panorama détaillé des réformes mises en œuvre en Europe ces dernières années, notamment dans dix pays européens.

Heureux comme un salarié en Autriche ?

En Autriche, la crise économique est quasiment passée. Après quelques mois de récession, la croissance est revenue (quasiment 3% !). De quoi résorber un déficit public qui avait explosé en 2009. Malgré une longue tradition d'orthodoxie budgétaire, les comptes sont en effet dans le rouge. Le gouvernement s'emploie donc tel un équilibriste à réduire les déficits sans tuer la croissance dans une bel exercice d'orthodoxie budgétaire et de justice sociale

Crises : si la gauche revient… 

Parlerons-nous encore de la zone euro dans un mois ? Une telle question impensable encore il y a peu permet de mesurer la force des crises successives qui balaient notre monde depuis 2008. Et aussi, l'épreuve qu'elles représentent pour les gouvernants, les programmes et les idéologies - ou ce qu'il en reste - qui les sous-tendent. Force est de constater que pour le moment les droites européennes et des pays dits industrialisés - en Amérique Latine par exemple il en va autrement - s'en sont nettement mieux sorties au plan électoral que les gauches

Par |2018-12-17T10:14:31+02:0018 septembre 2011|Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , , |