Une tribune pour sauver l’Europe

C'est au travers d'une tribune publiée dans de nombreux médias nationaux en Europe, dont Le Monde, qu'un collectif - notamment composé d'Alain Supiot et de Claude-Emmanuel Triomphe - dresse le diagnostic d'une Europe en crise et prend voix au chapitre... à quelques mois des élections.

Europe : tout ça pour ça ? 

S'il est confirmé, le deal que la Grèce vient de passer avec l'Union Européenne ne peut qu'inquiéter. Mauvais pour tous, il en dit long sur les postures de certains, l'impuissance de beaucoup, la faiblesse de tous. Ukraine, migrations et désormais Grèce : en quelques mois, l'UE en est à son troisième échec en termes de capacité à faire face à des crises majeures. Son destin est-il désormais tracé ?

Crises, Europe et katastroïka

Le OXI des Grecs nous touche. Il en émeut certains, en irrite d'autres mais, quoique nous en pensions, il va influencer en profondeur la trajectoire de l'Union Européenne. Et ce, plus que le triple non français, néerlandais et irlandais en leur temps. Car ce non hellène a des implications de toutes natures :économiques, monétaires, financières, mais aussi voire surtout politiques, géopolitiques ou institutionnelles. Ukraine, migrations et désormais Grèce : en quelques mois, l'UE en est à son troisième échec en termes de capacité à faire face à des crises majeures. Son destin est-il désormais tracé ?

L’Europe d’après-crise : inquiétudes et lucidité 

Où en sont les différents pays européens 7 ans après la crise commencée en 2008 ? On sait que la France est très portée sur le pessimisme et l'auto-flagellation. De nombreuses études montrent des citoyens français de tout type plus pessimistes que dans les autres pays : c'est sans doute qu'on ne regarde pas assez les autres. L'Europe d'après la crise ne sera pas celle d'avant. Il ne s'agit pas d'être trop sombre mais juste, lucide.

Réformer encore ? Pour quoi faire ?

Nos sociétés, notamment dans le pourtour de la Méditerranée, connaîtraient-elles un déficit de réformes structurelles ? Et en particulier s'agissant de leurs marchés du travail ? C'est ce que prétend depuis des années la Commission Européenne et avec elle une large partie des élites politiques et économiques, social- démocratie largement incluse. Et pourtant deux séries de travaux récents font planer un sérieux doute sur cette doxa ou du moins sur son caractère universel pour ne pas dire automatique.

Autonomie et financement des syndicats en Grèce

En Grèce, l'affirmation de l'autonomie des organisations syndicales en tant que représentantes des intérêts du monde du travail est un processus lent et encore inachevé. Il doit s'interpréter à la lumière du rôle traditionnellement prépondérant de l'Etat dans la société grecque et de la faiblesse des institutions de la société civile.

L’argent et le syndicalisme : cuisines et dépendances

Metis a longtemps hésité à s'emparer d'un sujet ô combien sensible et qui pourrait fâcher. De peur d'alimenter des campagnes nauséabondes alors que l'immense majorité des représentants des salariés est dans ce pays intègre, courageuse, altruiste. Ou encore d'être accusé de je ne sais quel complot antisyndical. Mais les tumultes récents au sein d'une grande confédération syndicale française ont eu raison de nos réserves, et ce d'autant que la question est posée dans bien des pays du monde entier.

Mutations des formes d’emploi dans une Europe en crise : de nouvelles sécurités ?

La crise économique a donné lieu à de nombreuses évolutions en ce qui concerne les législations du travail et l'emploi en général. Elles se sont notamment traduites par la mise en place de nouvelles formes d'emploi : certains Etats membres ont ainsi créé des contrats de travail inédits. Ces mutations des formes d'emploi contribuent à modifier profondément et durablement la composition du marché du travail et se traduisent souvent par une précarisation accrue. Peut-on dès lors imaginer de nouvelles sécurités ou  un cadre protecteur plus approprié à ces travailleurs d'un nouveau genre ?

Grèce : ils rentrent pour créer leur entreprise

Il y a les entrepreneurs par défaut ou par nécessité, faute d'opportunités d'embauche. Et il y a les entrepreneurs par goût et passion. Au point d'avoir le courage de quitter leur poste à responsabilités à l'étranger pour rentrer en Grèce et créer leur propre affaire. Ceux-ci se posent cette question : qu'ai-je envie de faire de ma vie ? Merci à Place Publique de nous avoir permis de reproduire son reportage

Par |2018-12-17T10:15:57+02:006 novembre 2013|Mots-clés : , , , |

La Grèce réinvente la solidarité

En juillet et août 2013, Annette Preyer, journaliste indépendante, a passé six semaines en Grèce à la recherche d'initiatives constructives de sortie de crise, portées par des individus ou des groupes. Des dizaines de rencontres avec des personnes engagées, passionnées, courageuses, réfléchies, solidaires. Une riche moisson d'idées et d'actions qui pourraient, qui sait, inspirer les uns ou les autres en France ou ailleurs. Merci à Place Publique de nous avoir permis de reproduire son reportage.

Par |2019-05-02T14:08:13+02:0027 octobre 2013|Mots-clés : , , , , , |
Load More Posts