Dialogue social européen : tourisme, Club Med

Christian Juyaux est membre depuis sa création en 1985 du comité de pilotage du Dialogue Social Européen HORECA, la branche de l'hôtellerie, café et restauration au titre de la CFDT. Il est également secrétaire du Comité Européen de Dialogue Social du Club Méditerranée depuis sa création en 1996.

Europe : preuves de vie

Faut-il en cette rentrée 2016 revenir sans cesse sur les tensions, les divisions au sein de l'Europe, comme le font volontiers de très nombreux journalistes ? Ne vaut-il pas mieux s'attacher à quelques propositions récentes, et bien intéressantes, de la Commission européenne ?

Nouvelle Commission, nouveau programme social ? 

Forte de ses 20 ans d'expérience au Parlement Européen, la nouvelle commissaire à l'emploi et aux affaires sociales Marianne Thyssen a fait bonne impression lors de son audition devant les représentants du Parlement Européen. Que pouvons-nous espérer de cette nouvelle actrice de la question sociale européenne ? Metis vous propose un retour sur les grands points de son audition.

85 entreprises belges soupconnées de dumping social

Le secrétaire d'Etat à la Lutte contre la fraude sociale John Crombez a reçu la liste ce mercredi : le syndicat socialiste belge du transport BTB-ABVV accuse plus de 80 entreprises belges d'utiliser des compagnies écrans pour employer des travailleurs bon marché dans les pays de l'Est de l'Europe. Du secteur du transport à celui de la construction, les accusés sont des sous-traitants de grandes marques telles que Décathlon, AD Delhaize et Danone.

Par |2018-12-17T10:16:25+02:0016 juillet 2014|Mots-clés : , , , , , , |

Mini jobs ?

Tel est le nom de ces jobs à « 1 € » subventionnés par les pouvoirs publics en Allemagne au titre des réformes du marché du travail décidées sous Gerhard Schröder. Et avec les résultats contrastés que l'on sait : un effet emploi non négligeable mais qui ne peut être dissocié d'un dynamisme plus général de l'économie allemande extérieur à ce type de réformes ; une économie voire une société duale permettant à l'Allemagne de pratiquer un dumping social que l'on croyait réservé à l'Est proche ou extrême !

Détachement des travailleurs : la lutte contre le dumping social renforcée

Le 9 décembre dernier, le Conseil Emploi, Politique sociale, Santé et Consommateurs (EPSCO) de l'Union européenne - qui réunit les ministres de l'emploi, de la protection sociale, de la protection des consommateurs, de la santé et de l'égalité des chances - a trouvé à la majorité qualifiée un compromis sur le détachement des travailleurs.

Pourquoi ces gens nous font peur

Ce n'est pas de l'extrême droite dont il sera question ici. Je veux vous parler de cet enthousiasme très mesuré que beaucoup à l'Ouest (peut-être en êtes-vous ?) montrent vis-à-vis de nos concitoyens orientaux, ces gens de l'Est que nous ne connaissons guère et que nous ne comprenons pas. Cela n'est pas nouveau et la « parenthèse » socialiste n'y est pas pour rien. Les liens historiques entre certains pays, la France avec la Pologne, la Serbie, la Roumanie, l'Allemagne avec la Bulgarie, la Tchéquie ou la Croatie, etc.. ou l'élargissement de l'UE à 27 puis 28 n'y changent pas grand-chose : nous voyons d'abord dans ces pays et ces gens de l'Est une menace et non pas une chance ! Peut-on en rester là ? A l'évidence non !

Dumping social en Europe : mythe ou réalité ?

Depuis la création de l'Union européenne, la question de la concurrence sociale fait débat. Plus récemment, le projet de directive Bolkestein ou le cas des travailleurs détachés (voir dossier Metis) ont ravivé les polémiques, sans parler de la croissance continue du chômage. « Notre Europe » publie sous la plume de Kristina Maslauskaité une étude fort instructive « concurrence sociale dans l'UE : mythes et réalités »

« La création d’un corps européen de contrôle du travail est envisageable »

Née en France, Evelyne Gebhardt est eurodéputée et membre du groupe Socialistes et Démocrates (S&D, SPD). Elle a été élue au Parlement Européen en 1994, par la population du Baden-Württemberg. Elle y a joué le rôle de rapporteure sur le projet de directive services connu en France sous le nom de « directive Bolkestein ». Aujourd'hui elle est coordinatrice à la commission du marché intérieur et du droit des consommateurs. Elle s'exprime pour Metis sur le dumping social, les débats communautaires autour du détachement des travailleurs, sans oublier la nécessaire instauration d'un salaire minimum en Allemagne.

Load More Posts