Dans « Santé au Travail » les deux mots ont leur importance

À bas bruit, le débat sur les problématiques de la « santé au travail » se poursuit. Investi dans la mise en place d'espaces de discussions sur le travail dans différentes entreprises de la métallurgie, Emmanuel Couvreur (Groupe Ressources fédéral QVT de la FGMM-CFDT) réagit au Rapport sur la Santé au Travail : vers un système simplifié pour une prévention renforcée.

Par |2019-03-12T12:15:00+02:006 janvier 2019|Mots-clés : , , , , |

Santé au travail : disruption ou retour en arrière ?

La santé au travail, avec l'assurance-chômage, est à l'agenda des négociations entre partenaires sociaux. Le rapport de la mission Lecocq-Dupuy-Forest « Santé au travail : Vers un système simplifié pour une prévention renforcée » ne fait pas beaucoup parler de lui dans le grand public (et c'est dommage), mais suscite de nombreuses réactions dans les milieux professionnels concernés. Après celle de Michel Weill dans Metis, voici celle d'un cadre responsable d'un organisme de prévention.

Par |2019-06-14T14:19:19+02:0020 octobre 2018|Mots-clés : , , , , |

Réforme de la santé au travail : ne pas oublier les fondamentaux

Le rapport Santé au travail : Vers un système simplifié pour une prévention renforcée a été remis fin août au gouvernement français. Il a été rédigé par Charlotte Lecocq (députée LREM du Nord), Bruno Dupuis (consultant en management) et Henri Forest (ancien médecin du travail et ex-secrétaire confédéral de la CFDT). Il faut « fortement réorganiser le système dans son ensemble », disent les trois auteurs. Leurs propositions visent la simplification des obligations et démarches pour les entreprises et la fusion de l'INRS, de l'ANACT et de la CARSAT en une seule agence. Michel Weill, ancien directeur adjoint de l'ANACT, réagit. Metis publiera d'autres analyses de ce rapport.

Conditions de travail : France is NOT back

Dans le concert des nations, la France se classe désormais très honorablement pour le volontarisme de la lutte contre le réchauffement climatique, pour le nombre de start-ups créées, financées, emmenées à Las Vegas. C'est tant mieux. Mais il existe un sujet qui concerne beaucoup de Français et qui reste dans l'angle mort : c'est celui des conditions de travail. Un rapport récent vient encore de pointer le retard de la France par rapport aux autres pays européens. Ce retard pose la question de la mise en œuvre de politiques publiques efficaces.

Le travail des fonctionnaires : 7 idées reçues remises en place

Nous sortons d'une campagne électorale qui a opposé, à droite ceux qui s'affrontaient sur la base du nombre d'emplois de fonctionnaires à supprimer et à gauche les partisans de l'Etat providence en termes de création d'emplois publics. Dans les deux cas, les « mieux-disants » l'ont emporté dans leur primaire respective. Mais cela ne leur a pas réussi dans la confrontation réelle, celle du premier tour de cette élection présidentielle. Peut-être les électeurs ont-ils perçu que le nombre d'emplois ne faisait rien à l'affaire, alors que les candidats se sont tenus à l'écart de la vraie question : le travail des fonctionnaires

Santé au travail : le retour de l’Europe ?

On ne se rend pas compte en France à quel point notre législation sur la santé au travail a été positivement structurée par l'influence (et les directives...) de l'UE. Il est d'autant plus alarmant de constater la vacuité du nouveau cadre stratégique en matière de santé et sécurité au travail que vient d'adopter la Commission avant sa disparition. Un héritage peu flatteur, que la nouvelle Commission ferait bien de remettre sur l'établi...

Experts, santé et syndicats européens: deux grandes différences

Laurent Vogel est chercheur senior à l'Institut syndical européen (ETUI), dont il a dirigé le département Conditions de travail, santé et sécurité de 2008 à 2013. À travers sa longue expérience dans le domaine de la santé au travail, il nous livre ici un regard syndical et européen sur les différents rapports à l'expertise entretenus par les syndicats en Europe

Par |2019-06-14T14:19:24+02:0018 septembre 2013|Mots-clés : , , , , |

Le travail vu du Parlement et des Verts européens

Karima Delli, eurodéputée Verte, dénonce la quasi disparition du Travail dans les politiques européennes. Le champ d'action du parlement européen s'élargit ce qui pourrait lui permettre de peser davantage sur les décisions, même si, notamment en matière d'emploi, les positions des parlementaires n'engagent pas le Conseil et relèvent essentiellement de la subsidiarité