Quand l’entreprise libérée influence les logiques de formation

Le changement de paradigme du travail que semble porter le mouvement de l'entreprise dite « libérée » ne peut qu'influencer celui de la formation. Ne serait-ce que parce que cette dernière est par définition la modalité de reproduction des rapports sociaux et notamment des rapports au travail. En quoi l'entreprise libérée questionne-t-elle la formation ? Quelles innovations pédagogiques porte ce changement de paradigme ? Comment comprendre ce changement en cours ? Denis Bismuth répond à ces questions dans cet article paru en mars 2017 sur le site Meta Vision

Regard d’un sociologue sur la reconnaissance du travail 

Philippe Denimal est sociologue. Il accompagne des branches professionnelles et des entreprises de toutes tailles dans la concertation et la négociation d'accords portant sur la reconnaissance du travail, qu'il s'agisse de classification ou d'évaluation individuelle. Il a repris son ouvrage de 2013 en l'enrichissant de mises au point conceptuelles ou d'expériences nouvelles et l'accent est mis sur l'importance du dialogue social en matière de rémunération. Il s'entretient pour Metis avec Danielle Kaisergruber autour de ce dernier livre Rémunération et reconnaissance du travail. Classification, compétences, appréciation, dialogue social (Entreprises & Carrières, 2016)

Transition écologique : peu de métiers nouveaux, transformation de nombreux métiers

France Stratégie poursuit de façon récurrente l'exercice « PMQ » (prospective des métiers et des qualifications) entamé dans les années 1990 par le Commissariat général du Plan. Metis s'entretient avec Sandrine Aboubadra-Pauly, chef du projet Prospective, Métiers et Qualifications (PMQ) à France Stratégie. Elle explicite notamment les conséquences du scénario cible de la transition écologique sur l'emploi, les métiers, les compétences, les formations.

Fabrique des compétences « vertes » et innovation pédagogique

La tonalité des derniers rapports de la Commission européenne comme de l'OCDE a changé : le développement des « compétences vertes » est vu comme une occasion de changer les méthodes de formation et de bousculer les systèmes éducatifs. Quelques initiatives :

Priorité à l’efficacité énergétique et au verdissement des métiers

Le débat sur la transition énergétique est loin d'être clos, les moyens financiers manquent à l'appel, les parties prenantes expriment plus de désaccords que de consensus. Mireille Battut, spécialiste des questions d'énergie chez Secafi , analyse les enjeux de la situation énergétique européenne et leurs conséquences sur le travail, l'emploi, les compétences. Deux priorités pour réussir cette transition : efficacité énergétique et verdissement des métiers 

Par |2019-06-14T14:24:40+02:0014 octobre 2013|Mots-clés : , , , , , , |

Conditions de travail : résumé synthéTIC !

L'informatique a investi le monde du travail depuis plusieurs décennies, près de deux actifs occupés sur trois l'utilisent désormais régulièrement dans leur activité professionnelle. Cependant, les technologies de l'information et de la communication (TIC) ont profondément évolué depuis quinze ans, avec le développement des outils de communication (mail, internet, web 2.0), et la diffusion très rapide des outils et systèmes de mobilité (smartphones, tablettes, etc.)

Par |2018-12-17T10:15:43+01:0020 juin 2013|Mots-clés : , , , , |
Charger les articles suivants