Etranges étrangers

Mai 2018. Deux livres-manifestes sortent, Noire N'est pas mon métier et Vaincre Nos peurs et tendre la main. Ils dénoncent la « peur au carré » qui se propage et pousse à exclure plutôt qu'à accueillir, à trier entre les humains pour mettre à distance ceux qui le seraient moins. Ces livres émanent d'univers très différents et s'alarment de situations dont certaines sont assurément plus dramatiques. Ils disent tous les deux notre incapacité, celle des sociétés occidentales, à être hospitaliers ou simplement fraternels envers ces « étranges étrangers », qu'ils viennent du bout du monde ou soient nés ici. Ils disent aussi « qu'une nouvelle société est en train de naître qui refuse d'être acculée à la peur », et que « nous n'avons que les chaînes de nos préjugés à perdre ».

Comment redonner vie au projet européen ?

Cet article, repris du site The Conversation, a été publié en avril 2017 dans le cadre de la série du CEPII « L'économie internationale en campagne », un partenariat CEPII-La Tribune-The Conversation-Xerfi-Canal. Michel Aglietta, professeur émérite à l'université Paris-Ouest et conseiller scientifique au CEPII, a été membre de l'Institut universitaire de France et membre du Haut Conseil des finances publiques. Il répond aux questions d'Isabelle Bensidoun et Jézabel Couppey-Soubeyran

Un site en 24 langues pour les travailleurs détachés et les migrants du bâtiment

Dans le cadre d'un projet européen, la fédération européenne des travailleurs du bâtiment et du bois (FETBB) et la CFDT Construction Bois ont lancées en avril un site internet interactif dédié aux travailleurs détachés et aux migrants travaillant dans le bâtiment en Europe

Par |2019-05-30T12:01:49+02:0019 juin 2017|Mots-clés : , , , , , , , |

Royaume-Uni : travaillistes et conservateurs à l’heure des législatives

Les législatives britanniques de 2017 sont maintenant terminées. Le 18 avril, alors que les conservateurs avaient une avance de vingt points dans les sondages, Theresa May avait appelé à la tenue d'élections législatives anticipées afin de renforcer sa position lors des prochaines négociations sur le Brexit. Steve Jefferys, membre du Comité de rédaction de Metis, réagit et rappelle le programme du Labour concernant le travail :

Bénévolat : état des lieux en Europe et en France – infographies

23 % des Européens et 25 % des français font du bénévolat associatif, dans d'autres organisations ou du bénévolat informel. Qui sont-ils, que font ils ?

Britanniques et bénévolat : ce que les chiffres ne disent pas

Bien que l'an passé le Royaume-Uni ait été élu « pays le plus généreux d'Europe », de nouvelles données de l'Office for National Statistics (ONS) ont montré qu'entre 2012 et 2015 le volontariat a décliné de 7 %, entraînant sur les trois ans une perte d'au moins 1 milliard de Livres. La dernière décennie a aussi vu diminuer de 15,4 % le nombre total d'heures y étant dédiées, passant de 2,28 à 1,93 milliard.Mais ces chiffres ne présentent pas pour autant une image exhaustive de la réalité : toujours selon l'ONS, de plus en plus de jeunes deviennent bénévoles et, malgré la baisse du nombre d'heures y étant consacrées, de plus en plus de personnes s'engagent

L’immigration suédoise n’est pas hors de contrôle – elle devient même plus restrictive

La Suède est le pays européen qui a, ces derniers temps, accueilli le plus de réfugiés par rapport à sa population. C'est tout à son honneur, mais elle a dû restreindre son ouverture. Metis a publié un article de Dominique Anxo sur le sujet en 2015, et Admir Skodo, chercheur en histoire à l'Université de Lund, fait aujourd'hui le point :

Par |2019-05-30T12:17:01+02:0027 mars 2017|Mots-clés : , , , , , , , , , |

Emplois exposés ou abrités : 2 France, 3 Europe

Le paysage est bien balisé. Nous aurions d'un côté une France des emplois exposés ; celle qui aspire au grand large, à la compétitivité et à l'agilité. Et de l'autre côté, une France des emplois abrités ; celle des biens impropres aux échanges internationaux, celle des services de proximité, des terroirs assoupis et des assistés insatiables. Le populisme social a tôt fait d'opposer ces deux France. Mais en fait, cette coexistence repose davantage sur un modèle de complémentarité que sur une opposition. Ces deux France sont étroitement imbriquées et chacune peut mettre en avant son utilité sociale

Brexit, Trump, populisme: le management de la colère à la rescousse

La réputée et austère revue HBR (Harvard Business Review), qui d'habitude ne se mêle pas de politique, a publié dans son édition de novembre 2016, quelques semaines avant l'élection de Donald Trump, un article dont on pourrait traduire le titre par : « Que faire pour calmer la colère des gens à propos de la mondialisation ? ». Dans cet article, Pankaj Ghemawat, professeur de stratégie et de management à la Stern School of Business (New York University) et à l'IESE Business School (Barcelone) propose des pistes concrètes dont nous ferions bien de nous inspirer.

Hongrie : Orban veut créer un million d’emplois à tout prix !

Comme la Pologne, la Hongrie fait beaucoup parler d'elle et suscite bien des inquiétudes en Europe. Tamás Gyulavári est professeur de droit du travail à l'Université catholique Pázmány de Budapest et explique pour Metis en quoi consistent la politique et les mesures prises par le gouvernement de Viktor Orbàn en matière de travail et d'emploi

Charger les articles suivants