L’engagement : montée de la valeur prisée, métamorphose des modèles

Paradoxe, contradiction ? Dans des sociétés où le « dégagisme » sévit à grande échelle, l'engagement lui se porte plutôt bien, et ce en particulier chez les jeunes. Il est même devenu une sorte de valeur, prisée autant dans le monde du social et du sociétal que dans le monde économique. Les petites lignes en bas de CV sont de plus en plus lues et il est de bon ton d'avoir un engagement social. Mais qu'est-ce que l'engagement aujourd'hui ? De quoi est-il porteur et comment s'exprime-t-il ? Qu'est-ce qui le différencie de celui d'hier ? Quelles questions pose-t-il ? Tentatives de réponses au terme de six mois de travaux menés par le Lab de l'engagement à Marseille.

Apte à la retraite ?

La vie est ponctuée d'épreuves scolaires, administratives, professionnelles, qui contribuent à l'identité de soi et laissent leur marque dans la biographie objective et subjective de chacun. Le passage à la retraite est l'une d'elles, assez peu réfléchie comme telle, tant l'opposition binaire entre les deux états d'actif et de retraité occupe le terrain et masque les enjeux du passage, destin pourtant commun. Ce sont là quelques réflexions parcellaires issues de l'expérience personnelle : elles n'ont pas vocation à se substituer à une réflexion plus systémique.

La CFDT : le syndicalisme aujourd’hui

Marylise Léon, secrétaire générale adjointe de la CFDT depuis le Congrès qui s'est tenu à Rennes début juin de cette année, a reçu Metis pour un entretien dense et amical. Jean-Marie Bergère a recueilli ses propos en juillet et nous les reprenons en introduction d'une rentrée 2018 qui est aussi, et fortement, sociale.

Le travail : centre de gravité du syndicalisme

Le travail dans l'automobile a fait l'objet de bien des investigations, Emmanuel Couvreur est un ancien responsable du développement des organisations du travail en production et délégué syndical central CFDT chez Renault. Il est très investi auprès de grandes entreprises de la métallurgie pour mettre en place des espaces de discussion sur le travail.

Faut-il vraiment changer le statut de l’entreprise ?

Le gouvernement d'Emmanuel Macron a missionné deux personnalités pour repenser la place de l'entreprise dans la société. Il s'agit de Nicole Notat, ancienne secrétaire générale de la CFDT et de Jean Dominique Senard, patron de Michelin. Selon la ministre du travail, Muriel Pénicaud, « il nous faut aujourd'hui faire évoluer le droit pour permettre aux entreprises qui le souhaitent de formaliser, voire amplifier leur contribution à l'intérêt général ». Michel Albouy, professeur senior de finance, Grenoble Ecole de management, est plus réservé.

Par |2018-12-17T10:18:24+02:0010 février 2018|Mots-clés : , , , , , , , |

En pensant à Edmond Maire

Au moment où la cacophonie syndicale brouille le paysage, c'est avec respect et amitié que l'on peut se souvenir d'Edmond Maire. Le livre de Jean-Michel Helvig consacré à ce personnage hors du commun y invite. Bon équilibre entre l'histoire de ce leader, son parcours, son rôle, et l'histoire de la CFDT, et au-delà, de la société française toute entière et de ses aventures politiques. Danielle Kaisergruber l'avait lu en janvier 2014 pour Metis.

Par |2018-12-17T10:16:06+02:009 octobre 2017|Mots-clés : , , , |

Une syndicaliste au Conseil d’administration

Martine Saunier, syndicaliste CFDT a été de 2010 à 2016 membre du Conseil d'Administration du Groupe Thalès, élue par les salariés. Elle a bien aimé cette expérience, pas facile au début, elle en a des souvenirs bien précis et en a tiré de nombreuses leçons. Voici son portrait et ses réflexions qui portent également sur les questions d'autonomie et d'émancipation dans le travail. Elle se peint au travers de deux mots d'ordre : « être actrice de ma vie » et « l'autre est une chance et non un risque ».

Des accords d’entreprise qui marchent

Du point de vue du dialogue social, il est assez curieux d'observer que le quinquennat Hollande a été nettement séparé en deux séquences : celle des « grandes conférences sociales » annuelles et des grands accords interprofessionnels jusqu'en 2014, puis celle des échecs de négociation nationale et du chantier si mal conduit de la Loi « Travail ». Une étude récente de Terra Nova tire les enseignements de quatre « accords d'entreprise » négociés et signés dans ces années-là : Le dialogue social par la preuve : quatre cas d'accords d'entreprise innovants et leurs enseignements, mai 2017

Un site en 24 langues pour les travailleurs détachés et les migrants du bâtiment

Dans le cadre d'un projet européen, la fédération européenne des travailleurs du bâtiment et du bois (FETBB) et la CFDT Construction Bois ont lancées en avril un site internet interactif dédié aux travailleurs détachés et aux migrants travaillant dans le bâtiment en Europe

Par |2018-12-17T10:18:10+02:0019 juin 2017|Mots-clés : , , , , , , , |

Une plongée profonde dans les vies au travail : Patricia, Romain, Nabila et les autres

La puissante silhouette de François Chérèque n'arpente plus les couloirs du boulevard de La Villette ni ceux de l'Inspection générale des affaires sociales où il avait entrepris avec enthousiasme d'exercer un nouveau métier. C'était un homme BIEN. Je ne vois pas de mot plus simple, plus vrai pour le définir

Load More Posts