La loi de moralisation, devenue retour de la confiance en l’action publique

La morale, la légalité et la politique ne traitent pas des affaires humaines de la même manière. Quelques affaires récentes ont sévèrement rappelé à l'ordre ceux qui en avaient conclu que leur action politique n'avait pas à s'embarrasser de considérations légales ou morales, et que nous les jugerions selon des critères exclusivement politiques. Ainsi de Jérôme Cahuzac ou de François Fillon. Le suffrage des électeurs ni ne disculpe ni n'absout. La politique, la morale et la loi ne se confondent pas, mais elles sont liées. Seule leur convergence rend possible une vie commune démocratique et confiante. C'est ce que signifie à mon sens le vote d'une loi « pour la confiance dans la vie politique », dite « loi de moralisation ».

Pro bono : tocade managériale ou nouvelle forme d’engagement ?

Le développement du pro bono (mécénat de compétences d'entreprise) répond à des besoins de fond. Il est là pour durer, et ce pour quatre raisons : il répond à la demande exprimée par les salariés, à celle des entreprises, au désengagement de l'Etat et au besoin d'ancrage des politiques RSE dans le corps social. Et cependant, des questions clés restent en suspens à ce jour...

Le sport au service de la mobilisation des corps au travail ?

On prend peu de risques à affirmer que les patrons et autres managers d'entreprises, observés dès le milieu du XIXè siècle jusqu'à l'ère moderne, s'emploient à motiver différents types de travailleurs. Ouvriers de l'industrie, employés de bureau ou cadres d'une entreprise tertiaire, il s'agit depuis longtemps de mobiliser ces « ressources humaines ». Des patronages aux séminaires de team building ludiques et connectés, en passant par le paternalisme, différents dispositifs incluant des activités sportives ont été imaginés pour encourager ces travailleurs parfois jugés « faillibles » à s'investir - corps et âmes - au travail. Mais comment peut-on inciter un salarié, quelle que soit l'époque considérée, à s'adonner à une activité physique ou sportive ? Quelles initiatives ont été (et sont) prises par les patrons ? Quels effets, attendus et inattendus, directs et induits, ont-elles généré ?

Demain, le DVD

Le film « Demain » réalisé par Cyril Dion et Mélanie Laurent est disponible en DVD à partir du 15 juin. C'est une nouvelle étape pour ce film au palmarès exceptionnel, vu par plus d'un million de spectateurs depuis sa sortie en salle il y a un an. Maintenant diffusé dans le monde entier, il a reçu le César 2016 du meilleur documentaire. Sa diffusion en DVD est l'occasion d'un bref retour sur les raisons d'un succès

Ecologie et formation : rôle de l’Ademe

L'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'énergie) s'adresse à tous ceux qui entreprennent une démarche environnementale : entreprises, collectivités territoriales et grand public. Elle met à leur disposition ses capacités d'expertise et de conseil. Parmi celles-ci, la formation occupe une place centrale. Interview de Christina NIRUP, Chef du Service Formation Externe de l'ADEME.

Par |2019-05-02T13:50:58+02:007 janvier 2016|Mots-clés : , , , , , |

Transition écologique : peu de métiers nouveaux, transformation de nombreux métiers

France Stratégie poursuit de façon récurrente l'exercice « PMQ » (prospective des métiers et des qualifications) entamé dans les années 1990 par le Commissariat général du Plan. Metis s'entretient avec Sandrine Aboubadra-Pauly, chef du projet Prospective, Métiers et Qualifications (PMQ) à France Stratégie. Elle explicite notamment les conséquences du scénario cible de la transition écologique sur l'emploi, les métiers, les compétences, les formations.

L’apport syndical aux enjeux emplois compétences de la transition écologique

Les études syndicales sur les enjeux emploi et compétences de la transition écologique, bien que partielles et ne prétendant pas à l'exhaustivité, ont des qualités spécifiques qui s'avèrent aujourd'hui précieuses, dans un contexte où les mutations industrielles, énergétiques et numériques placent le dialogue social à un niveau central. Le besoin d'améliorer et de mieux anticiper les évolutions en matière d'emploi et de compétences est perçu comme de plus en plus fondamental pour préparer et accompagner la transition écologique.

Par |2019-05-02T13:50:59+02:003 janvier 2016|Mots-clés : , , , , , |
Load More Posts