Un dialogue social difficile à construire entre Peugeot et IG Metall d’Opel

Manifestement, la direction de Peugeot a beaucoup de mal à s'adapter au dialogue social à l'Allemande. Après un bras de fer sur les questions d'emplois et de salaires durant l'hiver pour aboutir à un accord plutôt favorable au syndicat allemand IG Metall, les dirigeants de Peugeot envisageraient de vendre une partie du centre de recherche d'Opel considéré comme une « perle d'Opel » et son identité « made in Germany ». De quoi agacer le dirigeant du Betriebsrat (équivalent du CSE) de Rûsselsheim alors cette question n'avait pratiquement pas été évoquée lors du rachat de la marque. Retour sur un conflit qui montre que le consensus à l'allemande n'est pas spécialement un fleuve tranquille !

Par |2019-05-02T14:05:33+02:0017 septembre 2018|Mots-clés : , , , , , , |

IG Metall : de PSA aux 28 heures hebdomadaires…

Dans une interview au journal Les Echos, Jorg Hofmann, le président du syndicat IG Metall analyse les méthodes de management de PSA chez Opel. « Monsieur Tavares, ça ne se fait pas de passer partout en force », lance-t-il.

Par |2019-05-03T12:56:12+02:009 avril 2018|Mots-clés : , , , , , , , , , , |

« Je ne crois pas à l’obsolescence du Code du travail »  

Bruno Mettling est le DRH d'Orange. À ce titre et à bien d'autres, il a remis à la demande du ministre du Travail un rapport intitulé « Transformation numérique et vie au travail ». Il répond aux questions de Metis sur le code du travail du futur.

Entre-soi et peinture verte : réflexions au sujet de l’affaire Volkswagen

Le groupe Volkswagen, premier constructeur automobile mondial devant Toyota, est pris fin septembre en flagrant déni de tricherie à grande échelle et rejette la faute sur des lampistes. Cela n'est pas sans poser quelques questions sur la gouvernance du groupe et sur sa conception de la responsabilité sociétale.

Unions 2.0 : Le syndicalisme à l’ère du numérique (suite)

Quel syndicalisme à l'ère du numérique ? Martin Richer livre pour Metis ses analyses. Dans son premier article, il montrait que les syndicats étaient absents de la Toile, et affirmait qu'il leur serait salutaire de s'adapter aux formes de protestation qui mutent. Aujourd'hui, il revient sur la génération dite Y, le syndicalisme de service, et la transformation des syndicats.

Allemagne: le travail à la carte devient tendance

Souci d'économie, pénurie de main-d'œuvre, aspirations à un meilleur équilibre de vie... Outre-Rhin, les firmes flexibilisent de plus en plus leurs organisations à coups de temps choisi et de télétravail. Non sans risques pour les salariés, faute de garde-fous. Metis reprend ici avec leurs aimables autorisations un article de Thomas Schnee publié par Liaisons Sociales Magazine (n° 154 du 03/09/2014).

Patrick Rémy : La compétitivité allemande fait éclater le système conventionnel

 Pression sur les salaires, concurrence conventionnelle, chantage à la délocalisation. Malgré les contentieux sur les conventions collectives, le dialogue social reste fort en Allemagne et les syndicats semblent être sortis vainqueur de la décentralisation de la négociation. Le point avec Patrick Rémy, Maître de conférence à l'Ecole de droit de la Sorbonne, spécialiste de la comparaison des droits allemand et français du travail, et co-responsable du Groupe d'Etudes Franco-Allemand sur le Contentieux du Travail (GEFACT) 

Par |2018-12-17T10:15:11+02:0030 août 2012|Mots-clés : , , , , , , , , |
Load More Posts