Loi Travail : refondation, régression, ou les deux ?

Le débat sur le projet de loi « visant à instituer de nouvelles libertés et de nouvelles protections pour les entreprises et les actifs » a commencé dès son annonce en février, y compris dans la rue. Il se poursuit maintenant à l'Assemblée nationale, non sans qu'une arène influence l'autre, le Gouvernement ayant jugé utile de l'amender avant même qu'il n'arrive devant les députés. La loi Travail, alias loi El Khomri, mérite-t-elle cet honneur, ou cette indignité ? Pour le savoir, pas d'autre solution que de se plonger dans le détail de ses dispositions, au demeurant fort nombreuses (elles occupent 131 pages) et diverses, dans leur objet comme dans leur portée

D’un métier à l’autre : histoire d’une conversion

Du câblage automobile à la blanchisserie industrielle : c'est le chemin atypique par lequel sont passés une cinquantaine d'ouvriers handicapés suite à la fermeture de l'usine Renault de Boulogne-Billancourt en 1992. Wenceslas Baudrillart, directeur d'Asnières Industries Adaptées, nous raconte les hauts et les bas de cette conversion si particulière.

Espagne : la face cachée des réformes du travail

L'Allemagne de G. Schröder avait innové avec les jobs à un euro pour les bénéficiaires de minima sociaux et avec les mini jobs. La Grande Bretagne a fait récemment très fort avec les zero hour contracts, aucune garantie de temps de travail et aucune garantie de revenu. L'Espagne, grâce à la Troïka, développe à son tour une précarité légale. On pourrait allonger la liste des pays européens qui créent des emplois légaux au rabais, la crise ou dépérissement durable leur est favorable. Zoom sur l'Espagne.

Par |2018-12-17T10:16:12+02:0017 mars 2014|Mots-clés : , , , , , , , , |

Portugal : quand l’austérité devient anticonstitutionnelle

Après la décision rendue par la Conseil d'Etat grec sur l'illégalité de la fermeture de la télévision publique (organisme par ailleurs très critiqué par la population et les forces politiques), c'est au tour de la Cour Constitutionnelle portugaise de se prononcer sur certaines des mesures d'austérité annoncées par le gouvernement de centre droit

Réforme du marché du travail en Italie : un coup pour rien ?

La réforme du marché du travail en Italie semble ne pas produire les effets attendus. Son objectif était de favoriser l'embauche, notamment sous forme de contrats non précaires, et de faciliter les licenciements en mettant en place une rupture conventionnelle. Sécurité et flexibilité (ou souplesse) ont régi le projet, maîtres principes des réformes des marchés du travail réclamées par la Commission et par les marchés

Par |2018-12-17T10:15:23+02:009 janvier 2013|Mots-clés : , , , |

Politique et travail : le changement, c’est maintenant ?

L'hirondelle hollandaise fera-t-elle le printemps européen ? Beaucoup l'espèrent et, pour ce qui concerne la marche de l'Europe, tous sont loin d'être socialistes ! Drôle d'alliance en effet que celle des promoteurs de la croissance affrontant les tenants de l'austérité. Car de fait, beaucoup tiennent les deux rôles. Ensuite, on voit bien comment le terme de croissance peut masquer des visions et des politiques parfaitement antagonistes. Mais avant de parler de réformes du marché du travail, parlons du travail lui-même sur lequel, obsessions de l'emploi aidant, nous avons fait l'impasse depuis trois décennies. Or tout ceci peut et doit évoluer aujourd'hui.

Royaume-Uni : toujours moins de droits

Les émeutiers de Londres qui ont été condamnés pour troubles à l'ordre public, n'auront bientôt plus droit à aucune allocation (s'ils en touchaient). Ces émeutes inattendues auront créé une rupture dans l'opinion publique entre ceux qui considèrent que ces assistés profitant des allocations ne les méritent plus, et ceux qui y voient la conséquence du chômage exponentiel et des récentes coupes dans les aides sociales. Cependant, les réformes sociales du gouvernement conservateur de David Cameron continuent

Nokia : de délocalisation en délocalisation, du low cost au super low cost

Trois ans après la délocalisation de l'usine allemande de Bochum en Roumanie, Nokia vient d'annoncer la fermeture de son usine roumaine au profit de délocalisations en Asie. Liviu Apostoiu, vice président de la principale confédération roumaine Cartel Alfa réagit aux derniers développements

Chômage partiel en Europe, une voie pour l’après crise ?

Chômage partiel et autres modalités de réduction provisoire du temps de travail ont été largement utilisés par de nombreux pays européens pour atténuer avec succès les effets de la crise. On aurait fait de la flexicurité sans le savoir. La fondation de Dublin qui vient d'éditer un rapport fort intéressant sur le sujet y voit une extension du concept et propose, sous conditions, d'appliquer cette nouvelle forme de flexicurité en dehors des périodes de crise

Load More Posts