Développement durable, croissance et emploi : pourquoi Trump se trompe ?

Le 1er juin 2017, Donald Trump a officialisé la décision promise lors de sa campagne électorale en annonçant le retrait des États-Unis de l'Accord de Paris sur la maîtrise du risque climatique (également nommé COP21) signé en décembre 2015, puis ratifié par 146 Etats... dont les Etats-Unis. Cette décision s'ancre dans le vieux paradigme qui oppose les enjeux environnementaux aux enjeux économiques et sociaux, alors même que l'approche de développement durable menée par les entreprises (américaines ou non) consiste à rechercher la convergence de ces enjeux. Je propose dans cet article cinq voies de progrès pour celles qui souhaitent s'inscrire dans cette convergence.

Quand les startups réinventent les relations de travail – retour sur une matinée au NUMA

Le 22 juin à 8h30 nous nous rendons au Numa. Ça flairait bon le café et les esprits en ébullition. Il faut dire que le Numa c'était une association, aujourd'hui une entreprise, une couveuse qui aide notamment les startups à se développer, mais c'est aussi un explorateur. Un explorateur du travail même. Dans le cadre de son cycle d'événements répondant au thème ambitieux Reinvent Work le Numa s'est associé au Lab Astrees pour se pencher sur le mythe (ou la réalité ?) de la réinvention des relations de travail par les Startups. Quels en sont les enjeux et les leviers ? Quelles pratiques émergent quand d'autres disparaissent ? Tout un programme

« L’allocation universelle c’est une formule souple de partage du temps de travail »

Philippe Van Parijs est considéré comme le « père » de l'idée de revenu universel dans les années 1980. Il s'entretient avec Jean-Yves Boulin, spécialiste des questions de temps de travail et du renouveau de cette thématique

Hongrie : le salut par les travaux publics ?

On parle beaucoup du Premier ministre hongrois, Viktor Orban, de ses positions idéologiques et politiques, mais on parle peu de la Hongrie. Tamas Molnar, économiste au Budapest Institute, brosse un tableau de la situation économique et sociale du pays. Son article est également sur Metis en anglais.

Par |2018-12-17T10:17:27+02:0013 mars 2016|Mots-clés : , , , , , |

Revendications nationales : vers de nouveaux égoïsmes territoriaux ?

Catalogne, Flandres, Écosse, Padanie ... Les riches territoires d'Europe bénéficient-ils encore aux plus pauvres ? C'est la question au centre du Nouvel égoïsme territorial (Seuil), de l'économiste Laurent Davezies. Ce professeur au Centre national des arts et métiers (CNAM) montre l'activité se resserre autour des grandes villes et que les régions à forte croissance ne sont plus prêteuses.

Economie du bonheur : mes collègues et moi

Comment mesurer la satisfaction au travail ? Dans quelle mesure nos collègues influent-ils sur notre perception du bonheur ? Pour répondre à ces questions, Metis s'est entretenu avec Claudia Senik, professeur à Paris-Sorbonne et auteur d'un livre sur l'économie du bonheur. 

Union Européenne : ce sur quoi le patronat insiste

A l'aube du mandat de la Commission Juncker et du nouveau Parlement Europeén, quelles sont les attentes du patronat ? Anna Kwiatkiewicz, représentante de la confédération patronale polonaise Lewiatan à Bruxelles, nous parle des défis qui attendent les entreprises et l'Europe. 

G20 : l’emploi à la traîne

La croissance reste faible, et de nombreux emplois demeurent vacants. Face à ces problèmes, les dirigeants du G20 ont réclamé que leurs pays mettent en place des stratégies de croissance et des plans d'actions nationaux pour l'emploi. Cette synthèse de l'Organisation Internationale du Travail reprend les grandes tendances des marchés du travail des membres du G20, et pose la création d'emploi comme base de la reprise économique et d'une croissance soutenue et solidaire.

L’investissement social, une nouvelle approche pour la France et l’Europe

La France est confrontée à une crise sociale latente. Son système de protection sociale peine à apporter des réponses adéquates aux évolutions des besoins sociaux : trajectoires professionnelles heurtées, difficultés d'insertion des jeunes, progression de la pauvreté et de la précarité mais aussi nécessité de mieux concilier vie familiale et vie professionnelle et prise en charge de la perte d'autonomie des personnes fragiles, âgées et/ou handicapées.

Croissance économique et moindre consommation des ressources

Avec l'objectif annoncé d'une division par deux de ses consommations d'énergie d'ici 2050, la France s'oriente vers le « découplage », c'est-à-dire vers un maintien de la croissance économique tout en faisant décroître la consommation de ressources

Par |2018-12-17T10:15:56+02:0027 octobre 2013|Mots-clés : , , , |
Charger les articles suivants