Une Autorité européenne du Travail

La liberté de circulation des personnes a été au cœur de la construction européenne. Face à un besoin fort de régulation, en février 2019, un accord a été trouvé entre le Conseil, le Parlement européen et la Commission européenne pour la création d’une Autorité Européenne du Travail.

Par |2019-05-02T13:27:42+01:0029 avril 2019|Mots-clés : , , , , |

Migrations et droit d’asile : des questions et des réponses forcément européennes

Jean-Luc Névache, ancien préfet et directeur de cabinet de ministres de l’Intérieur occupe actuellement un poste de haut fonctionnaire. Il a donné une conférence le 22 mars dernier à l’initiative du club Convaincre-Rhône. Michel Weill qui y participait en fait le compte-rendu.

Par |2019-04-30T13:02:39+01:0029 avril 2019|Mots-clés : , , , |

Planète : quand la question sociale devient globale

Ce petit édito de rentrée pour espérer que l'été vous a été profitable, qu'il vous a permis de respirer, de de prendre du champ et du bon temps. Notre planète, elle, n'a pas connu de pauses. Ses secousses récentes sont d'une rare intensité et leurs répercussions - en particulier sur notre petite Europe - multiples !

La mobilité des Européens face à la crise

L'intégration communautaire a beaucoup œuvré en faveur de la circulation des hommes pour faire de l'Europe un espace sans frontières, où il est possible de s'établir, de commercer, de travailler ou d'étudier n'importe où pourvu qu'on soit citoyen européen. Et pourtant seuls trois pour cent des Européens sont aujourd'hui installés dans un autre État membre. Cécile Jolly ,économiste au Département Travail Emploi de France Stratégie, revient pour Metis sur les migrations des Européens face à la crise. Cet article reprend les éléments présentés dans la note « Profils migratoires européens dans la crise » publiée le 7 Janvier 2015, ainsi que dans l'article « Les Européens répondent-ils à la crise par la mobilité ? » paru dans la revue Esprit le 30 Avril 2015.

Lueur d’espoir à Bruxelles ?

Faut-il encore espérer quelque chose de la Commission Européenne ? Sa manière de fonctionner, son autisme vis-à-vis de nombreuses questions, sa langue de bois, ses dogmes libéraux parfois encore plus durs que ceux professés à Washington... : nombreux sont les arguments qui ne plaident pas en sa faveur. Mais la nomination de Jean Claude Juncker, ancien leader d'un pays fondateur et politicien expérimenté, pourrait (peut-être) changer la donne et la nouvelle Commission, qui entrera en fonction le 1er novembre, nous surprendre. Voyons pourquoi.

Pays de l’Est : des élites dirigeantes antisociales ?

Dans une interview exclusive avec Metis et dont nous publions la première partie, Charles Woolfson remet en question notre perception des Européens de l'Est et de leurs développements sociaux au cours des dernières années. Pour cet expert, les politiques des pays de l'Est touchés par la crise ont eu des conséquences alarmantes: indicateurs sociaux en berne, flux migratoires désastreux, troubles civils, ... Au-delà il s'interroge sur la place de la question sociale pour les dirigeants de ces pays. 

Les jeunes ou le début d’un tournant pour l’Europe ?

Face à une Commission largement décrédibilisée, le couple franco-allemand avec ses hauts, ses bas, son caractère à la fois complexe, tourmenté, irremplaçable tente de faire bonne figure. Et, une fois n'est pas coutume, ses récentes initiatives comme celles sur l'emploi des jeunes doivent nous faire réfléchir. Car elles pourraient marquer une nouvelle ère dans la dynamique de l'UE. S'inscrivant dans une des rares ouvertures sociales faites par la chancelière - qui pour le reste campe solidement sur ses positions de force et ses dogmes libéraux assumés - cette initiative témoigne en effet d'un tournant peut-être majeur pour la construction communautaire.

El Mouhoub Mouhoud « la France n’a pas de problème d’immigration »

El Mouhoub Mouhoud, professeur d'économie à l'université Paris-Dauphine est spécialiste des questions d'immigration. Il dénonce les idées reçues en s'attachant à la réalité des faits et en analysant leur évolution dans le temps et dans un espace mondialisé. Entretien

L’apprentissage d’un nouveau monde

En ce moment même, des événements d'une immense portée se déroulent sans que vraiment nous en prenions la mesure. 700 000 jeunes Espagnols, Grecs, Italiens, Portugais (et des Français) se sont, depuis un an ou deux, installés en Allemagne. Tout ce que l'on raconte sur les perspectives démographiques de notre voisine n'est pas faux mais à terme le flux des arrivants qualifiés va assez vite modifier les anticipations courantes. Pour l'Allemagne, voilà une chance formidable. Et le témoignage, hélas unique, que l'Europe est encore capable d'inverser le cours des choses qui veut que les flux migratoires se déplacent seulement vers le sud.

Par |2018-12-17T10:15:36+01:0022 avril 2013|Mots-clés : , , , , , , |

Les jeunes diplômés hongrois interdits de travail à l’étranger

Décidément, le gouvernement hongrois de Viktor Orbán récidive dans les mesures contraires aux valeurs de l'Union européenne, au premier rang desquelles, la liberté. Après avoir en début d'année restreint la liberté de la presse, c'est aux étudiants que la loi hongroise s'attaque, ce qui les a conduit à réagir massivement

Par |2018-12-17T10:14:39+01:0028 novembre 2011|Mots-clés : , , , , , |
Charger les articles suivants