De chaque instant, film documentaire de Nicolas Philibert

On ne plaisante pas avec la technique. Un geste hésitant et la piqûre font mal. Une mauvaise position et on ne parvient pas à redresser le patient hémiplégique. Un stéthoscope mal placé et il reste muet. Une utilisation du SHA (prononcer « chat » et comprendre « solution hydro-alcoolique ») trop rapide et l'hygiène n'est plus garantie. Nicolas Philibert, dans son documentaire tourné à l'Institut de formation en soins infirmiers de la Croix-Saint-Simon à Montreuil, filme avec précision comment une quinzaine de jeunes gens, filles et garçons, apprennent ces gestes. Aucun n'est naturel. Qu'on soit droitier ou gaucher, il faut beaucoup s'entraîner.

Mayotte : une jeunesse sous tension

C'est de circonstance : dans un 33 tours, La génération perdue, « le » Johnny chantait en 1966 « Les mains tendues, tu réclames ta liberté à ton père qui ne peut pas et ne veut pas comprendre ». Autres temps, pas autres mœurs, cette protestation pourrait bien être celle d'une jeunesse actuelle, perdue sur une île-confetti de l'Océan indien : Mayotte. C'est ce qui, nettement, ressort d'une enquête réalisée auprès de 252 jeunes âgés de 16 à 24 ans. Entre septembre et décembre 2017, chaque jeune étant invité à s'exprimer sur ses loisirs et ses passions, ses souvenirs d'école, son identité résidentielle, sur l'insécurité (thématique majeure à Mayotte) et, enfin, « Qu'est-ce que réussir sa vie à Mayotte ? », titre de cette étude.

Les contrats aidés, un passeport pour l’emploi en entreprise

Le débat sur les « contrats aidés » se poursuit. Différents selon qu'ils répondent aux besoins des collectivités locales et des associations, ou sont utilisés dans le secteur marchand. Metis reprend cet article paru dans Les Echos, le 7 septembre, avec l'autorisation du journal que nous remercions. Selon les statistiques, sept jeunes sur dix ont trouvé un travail après un emploi aidé dans le secteur marchand. Réduire le nombre de ces contrats sans solutions alternatives serait une erreur pour les auteurs.

Royaume-Uni : travaillistes et conservateurs à l’heure des législatives

Les législatives britanniques de 2017 sont maintenant terminées. Le 18 avril, alors que les conservateurs avaient une avance de vingt points dans les sondages, Theresa May avait appelé à la tenue d'élections législatives anticipées afin de renforcer sa position lors des prochaines négociations sur le Brexit. Steve Jefferys, membre du Comité de rédaction de Metis, réagit et rappelle le programme du Labour concernant le travail :

Ecole : état d’urgence

« Ce qui nous unit est plus important que ce qui nous sépare » Philippe Meirieu, professeur émérite en sciences de l'éducation à l'Université Lyon 2, fut aussi jusqu'en décembre 2015 le vice-président de la Région Rhône-Alpes en charge de la formation tout au long de la vie. Quand il ne profite pas de sa maison située dans un superbe hameau de la Drôme il écrit, donne des conférences et s'adonne aux joies de la cuisine. Il a publié de nombreux ouvrages, dont le dernier Eduquer Après les attentats sur lequel il revient dans une interview exclusive pour Metis

La Tunisie au printemps 2016

Dimanche matin 3 avril à Tunis. Dans le parc du Belvédère où je fais du jogging, un haut-parleur chante à tue-tête « Marlbourough s'en va t'en guerre » avant de passer à « Sur le pont d'Avignon ». C'est peut être un signe de la combativité et de l'unité du peuple tunisien qui se sont exprimées avec force après l'attaque des djihadistes à Ben Gardane le 6 mars. Daesch voulait diviser les Tunisiens ; c'est raté

Par |2018-12-17T10:17:31+01:0030 avril 2016|Mots-clés : , , , , , , |

Et si on faisait confiance aux jeunes

« La France n'aime pas ses jeunes », c'était le titre d'un dossier d'Enjeux Les Echos en février 2011. Lors de la campagne pour les élections présidentielles, François Hollande avait fait de la jeunesse une priorité, c'était une bonne idée. Mais pas de l'avoir ensuite un peu oublié. En tout cas de ne pas avoir suffisamment distingué l'essentiel de l'accessoire

Les règles du jeu : des gagnants, des perdants

Dans le cadre de son dossier sur l'accompagnement, Metis sort du tiroir l'article de Jean-Marie Bergère sur le film « Les règles du jeu ». Lolita, Kevin, Hamid, Thierry cherchent un emploi. Ils ont une vingtaine d'années, ils habitent Roubaix, n'ont pas de diplôme et très peu d'expérience professionnelle. Ils ont signé un « contrat d'autonomie » et sont guidés dans leur recherche par le cabinet Ingéus. La caméra de Claudine Bories et Patrice Chagnard les a suivis pendant les premiers mois de leur parcours et nous offre avec « Les règles du jeu » une plongée rare et intelligente dans les « réalités du terrain », souvent invoquées et rarement montrées

S’engager au travail : les attentes des nouvelles générations

S'engager au travail ? Qu'est-ce que cela peut signifier aujourd'hui pour les jeunes ? Pour y répondre, Metis reprend ici les grandes conclusions du travail mené par ASTREES en France auprès des moins de 30 ans et ce à partir d'une enquête en ligne d'une part et des résultats des travaux d'une douzaine de groupes où ont réfléchi des jeunes de milieux très divers : apprentis, étudiants, jeunes salariés sous statuts très divers, demandeurs d'emplois, auto entrepreneurs, bénévoles en milieu associatif etc ... Petit tour d'horizon d'un sujet pas facile à circonscrire.

Charger les articles suivants